Comme si à Bangui, il n’y a pas d’autres sujets de société à en parler que celui du comportement des soldats des Forces Armées...

La Ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Population, Fernande Ndjengbot, est convaincue que la crise qui a secoué la République...

L'Ouganda met un point final à sa lutte contre la sanguinaire rébellion de la LRA. Kampala a annoncé le début du retrait de ses...

BANGUI, 28 Avril 2017(RJDH) —La Minusca a annoncé l’ouverture d’une enquête suite à la découverte des ossements humains à Galabadja 4 dans le 8e...

BANGUI, 28 Avril 2017(RJDH) —L’école de coopération sino-centrafricaine sera réhabilitée. L’engagement a été pris par le premier conseiller à l’Ambassade de Chine Wan Peng...

Si de nombreux habitants de Bouar et de sa région se plaignent régulièrement de la montée des actes du banditisme dans leur localité, les...

BANGUI, 03 aout 2016 (RJDH)— La morgue de l’hôpital de l’amitié a repris depuis 72 heures après un mois d’inactivité. Mais, le directeur Germain...

Bambari – pas de crépitements de tirs d’armes ni de bruits de bottes, mais la ville de Bria est bel et bien actuellement coupée...

BANGUI—La Minusca a rejeté les accusations qui font état de son implication dans l’arrestation mardi dernier de Gervais Lakosso et Marcel Mokwapi, deux ...
[td_block_social_counter custom_title= »STAY CONNECTED » facebook= »themeforest » twitter= »envato » youtube= »Envato » open_in_new_window= »y » border_top= »no_border_top »]

MOST POPULAR

La commémoration du 23ème anniversaire du génocide rwandais (1994-1995) le 7 avril dernier a été l’occasion pour le président du Rwanda Paul Kagame de tester ses bonnes relations avec les autorités centrafricaines.

A Bangui, les militaires rwandais de la mission onusienne de la Minusca ont été autorisés à organiser une cérémonie exceptionnelle de commémoration sur leur site de cantonnement alors même que Paul Kagame continue régulièrement de critiquer la position de l’ONU pendant et après le génocide. Plusieurs personnalités de haut rang ont assisté à la cérémonie du 7 avril dont le Président de l’Assemblée Nationale et deuxième personnage de l’Etat Karim Meckassoua, le Premier ministre, Simplice Sarandji, plusieurs ministres et des membres du corps diplomatique.

Echaudé par le départ précipité des militaires français de l’opération Sangaris, le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra cherche désormais à se placer sous la protection de l’Angola, de l’Afrique du Sud et surtout du Rwanda. Sa garde présidentielle est elle-même composée de militaires rwandais au grand dam de certaines personnalités politiques françaises.

abangui

LATEST REVIEWS

Le Conseil de Sécurité des Nations Unies proroge jusqu’au 31 janvier 2018 l’embargo sur les armes à destination de la RCA. Une décision prise alors que le pays espérait la levée de cette sanction. Comment cette décision est-elle accueillie en RCA ? Notre correspondant a enquêté.
Véritablement inattendue, la prolongation de l'embargo sur les armes a créé des frustrations dans tout le pays. Les centrafricains qui espéraient voir la levée de cet embargo ont été surpris d’apprendre sa prolongation. A Bangui, l’homme de la rue n’est pas resté indifférent, certains trouvent la décision "inacceptable" ou fustigent les multiples reports... D'autres insistent sur l'importance d'être "autonome" ou posent simplement la question : "quand la RCA aura-t-elle sa souveraineté en matière de sécurité ?"

abangui

(Agence Ecofin) - En République centrafricaine, un mémorandum a été adressé au président de la République, Faustin-Archange Touadéra, par l’Union des journalistes de Centrafrique...