Centrafrique : Un groupe de Centrafricains réfugiés au Sénégal regagne le pays

Centrafrique : Un groupe de Centrafricains réfugiés au Sénégal regagne le pays

19
PARTAGER

BANGUI, 13 Septembre2017 (RJDH)—Une autre équipe de Centrafricains réfugiés au Sénégal est rentrée ce matin à Bangui. Ces derniers ont été rapatriés volontairement par le HCR.

Ce sont 18 réfugiés dont huit adultes et 10 mineurs qui sont arrivés ce matin à Bangui à bord du vol Kenyan Airways. Ils étaient au Sénégal où ils ont trouvé refuge depuis le déclenchement de la crise en République Centrafricaine. Ils ont été accueillis à l’aéroport Bangui Mpoko par une équipe du HCR.

Les retournés interrogés par le RJDH à leur descente d’avion, confient avoir décidé de rentrer suite aux difficultés auxquelles ils font face dans le pays d’accueil, « il n’y a plus de soutien du HCR pour nous au Sénégal. Les difficultés ne font que s’accumuler et face à cette situation, nous avons pris la décision de renter dans notre pays », justifie un des retournés. Un autre a confié au RJDH que l’aide sociale que les réfugiés recevaient a été coupée, « dans ces conditions, il devient impossible de vivre là-bas ».

Le transport de ces retournés a été pris en charge par le HCR, information confirmée par les concernés qui se disent satisfaits d’avoir retrouvé leur pays, « nous sommes très contents d’être rentrés parce qu’il est toujours mieux de vivre chez soi », confie un autre.

Le bureau du HCR à Bangui se dit prêt à soutenir le retour volontaire de tous les réfugiés qui exprimeront le désir. Ces dernières semaines, plusieurs groupes de réfugiés ont regagné la République Centrafricaine. Cette équipe venue du Sénégal arrive quelques jours après le groupe revenu du Congo Brazzaville où les réfugiés centrafricains sont pris pour cibles suite à des accusations d’acte de banditisme qui auraient été commis dans ce pays par des sujets centrafricains.

Selon le bureau de UNHCR à Bangui, environ 800 Centrafricains sont réfugiés au Sénégal.

RDJH

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE