Centrafrique : infiltration de Bangui par des mercenaires, trois personnes arrêtées à...

Centrafrique : infiltration de Bangui par des mercenaires, trois personnes arrêtées à Boali par des gendarmes.

232
PARTAGER

Si des rumeurs persistantes du coup d’État contre le régime du Professeur Faustin archange TOUADÉRA soulève beaucoup d’inquiétudes dans le pays, l’arrestation de trois hommes armés il y’a une semaine à Boali ne fait que renforcer cette inquiétude palpable des Centrafricains.

Le vendredi dernier aux environs de 20 heures à la Section des Recherches et d’Investigation (SRI) de Bangui, l’une de nos équipes a assisté par hasard au transfèrement de trois hommes arrêtés dans la localité de Boali à quelques95 kilomètres de la capitale.

Que s’est-il passé ?
D’après les Premiers éléments de l’enquête recueillis sur place par nos journalistes, les trois hommes, arrêtés il y’a une semaine sur la coline de Kassango à la sortie de la ville de Boali sur l’axe de Bangui, étaient armés de AK47 dissimulées dans leurs blouses.
Ce qui est étonnant, embarqué sur une seule moto à destination de Bangui, ces trois complices ont réussi à déjouer tous les contrôles de sécurité mis en place à Boali pour se retrouver sur la descente de Kassango. Ce qui est sûr, les premiers éléments de l’enquête n’ont pas permis d’établir avec certitude le lieu de provenance de ces bandits, encore moins de leur intention une fois arrivée à la destination.

S’agit-il des mercenaires ou des braqueurs ?
Si les trois hommes armés continuent de tergiverser dans leur déclaration aux enquêteurs, la piste des braqueurs est tout de même privilégiée pour l’heure. Par contre selon l’un des enquêteurs contactés par CNC, d’autre piste comme celle des mercenaires ou des petits trafiquants locaux d’armes est aussi envisagée.
Selon la première déclaration de l’un des présumés malfaiteurs, il se dit élève dans un lycée. La question est désormais de savoir dans quel lycée fréquente-t-il. Pourquoi retrouve-t-il parmi ces deux hommes ? Quel est exactement son rôle dans ce groupe ? Est-il recruté avec les deux autres pour préparer quelque chose à Bangui ?
En tout cas c’est à l’enquête de déterminer le rôle de chacun et leur objectif principal si jamais ils n’étaient pas capturés.
Alors qu’on vient d’apprendre que la justice centrafricaine se prépare à lancer un mandat d’arrêt international contre l’opposant Anicet Georges Dologuélé pour tentative de déstabilisations du régime de Bangui, cette nouvelle de l’arrestation des hommes armés à la porte de Bangui ne rassure guerre personne, encore moins les investisseurs qui comptent venir s’implanter en RCA.
Pour l’heure, seule la justice pourrait éclairer les Centrafricains sur les différentes Affaires du putsch en préparation qui polluent l’atmosphère politique du pays ces derniers mois.

abangui

1 commentaire

  1. […] S’agit-il des mercenaires ou des braqueurs ? Si les trois hommes armés continuent de tergiverser dans leur déclaration aux enquêteurs, la piste des braqueurs est tout de même privilégiée pour l’heure. Par contre selon l’un des enquêteurs contactés par CNC, d’autre piste comme celle des mercenaires ou des petits trafiquants locaux d’armes est aussi envisagée.  lire la suite […]

LAISSER UN COMMENTAIRE