Centrafrique : Le défaut de ressources humaines qualifiées entraîne le problème de...

Centrafrique : Le défaut de ressources humaines qualifiées entraîne le problème de connexion persistante à Ecobank

36
PARTAGER

BANGUI — Plusieurs clients d’Ecobank ont critiqué le problème persistant de connexion depuis une semaine. Problème qui constitue selon eux de préjudice à l’activité économique et accusent cette banque d’incompétence et de négligence. Positions exprimées lors d’un vox-pop du RJDH ce 7 Septembre à Bangui.

Selon des sources proches d’Ecobank, ce problème de connexion représente environ 80 millions de perte pour la Banque. Il est à la fois de préjudice énorme pour l’Etat, les clients et les entreprises. Ces mêmes sources ont indiqué que ce problème de connexion est la conséquence logique de démotivation du personnel, le départ d’un cadre en charge de connexion au profit de CBCA. La direction d’Ecobank Centrafrique face à ces critiques n’a pas souhaité répondre à nos sollicitations et la secrétaire du Directeur Général Sylvain Pendy s’est contentée de dire au RJDH que « les responsables ont beaucoup à faire pour vous répondre aujourd’hui », a-t-elle déclaré.

Au niveau de l’Agence Port Amont, le guichet automatisé bancaire (GAB) est hors d’usage, les clients venus pour les opérations sont lassés et expriment leur plainte « c’est depuis une semaine que je suis venue pour les opérations, mais il y’a rien. On nous parle de connexion et Ecobank ne nous dit pas quand-est ce problème sera résolu. Depuis une semaine, je n’arrive pas à travailler au bureau à cause de ce problème qui n’a que trop duré », a expliqué une cliente d’Ecobank.

Un autre hausse le ton et parle de mépris de cette Banque « on nous dit toujours que le client est roi, ici dans cette banque c’est le contraire. Quand il faut déposer de l’argent, il n’y a pas ce problème de connexion, mais lorsqu’il s’agit de faire le retrait et surtout à la fin du mois c’est l’éternelle raison. C’est assez. Je ne demande autre chose que le paiement de l’argent que nous avons domicilié ici », a-t-il dit.

Les entreprises ne sont pas épargnées. « je suis leaders de l’ONG et nous avons des activités à mener pour rendre compte à nos partenaires financiers. Malheureusement nous ne pouvons plus aujourd’hui tenir notre engagement à cause d’Ecobank et cela fait une semaine que nous sommes bloqués et je ne fais que faire des vas et viens sans solution », a-t-il lâché.

Un fonctionnaire de l’Etat souhaite le retour en arrière « je suis client de cette Ecobank, mais avec ce rythme je demande au gouvernement d’encourager le payement par les « billétaires » cela nous fera beaucoup d’économie des tracasseries », a-t-il insisté.

Le problème de connexion s’est accentué chez Ecobank depuis 2015. Ce problème revient tous les mois. Face au problème, Ecobank a instauré le paiement par chèque 24 après.

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE