Centrafrique : la capoeira pour surmonter les rancœurs entre chrétiens et musulmans

Centrafrique : la capoeira pour surmonter les rancœurs entre chrétiens et musulmans

13
PARTAGER

Au début de la guerre civile entre 2012 et 2013, Vicky Nelson Wackoro a dû fuir Bangui pour se réfugier en République démocratique du Congo. Depuis, le jeune homme est revenu avec une seule idée en tête : réconcilier chrétiens et musulmans grâce à la capoeira.

Sur les photos de sa page Facebook, Vicky Nelson Wackoro s’affiche tout sourire en faisant de la capoeira, cet art martial particulièrement populaire au Brésil, mais qui trouverait ses origines dans la lutte africaine. Au rythme du berimbau et des percussions, les instruments traditionnels de la discipline, son corps affûté se contorsionne dans des mouvements à donner le tournis. Avec plusieurs intervenants, il réunit chaque dimanche après-midi près de 300 jeunes dans le stade de Bangui, pour leur enseigner les rudiments de ce sport à mi-chemin entre la danse et l’art martial.

« Avec notre association, l’Abadà Capoiera Centrafrique, nous avons créé des clubs dans les huit arrondissements de Bangui, où les cours sont gratuits et ouverts à tous », explique-t-il. Leur objectif : réconcilier à travers ce sport les deux communautés chrétienne et musulmane, qui s’étaient déchirées lors de la guerre civile en Centrafrique et continuent de s’affronter dans certaines parties du pays.

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/469714/societe/centrafrique-la-capoeira-pour…

Africatime

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE