Centrafrique : Les travaux de construction de la clôture de l’aéroport Bangui...

Centrafrique : Les travaux de construction de la clôture de l’aéroport Bangui M’poko n’ont pas encore commencé

4
PARTAGER

BANGUI ….. Lancer il y a de cela 5 mois, les travaux de construction de la clôture de l’aéroport Bangui M’poko tardent à démarrer.

Le démarrage des travaux de construction de la clôture de l’aéroport de Bangui connaît un retard notable. Le Chargé de mission en matière de l’aviation civile Guy Blaise Ouaby donne les raisons à la base de cette situation. « La pause de la première pierre a eu lieu le 31 Mars 2017 et les travaux qui étaient censés démarrer depuis ont pris du retard parce qu’il y a un volet du projet qui concerne les populations riveraines, qui exercent des activités commerciales sur le Site. Donc, il fallait déguerpir et c’est ce volet social qui a fait que le projet a pris du retard », a-t-il justifié.

Guy Blaise Ouaby soutient qu’ils vont bientôt commencer les travaux. « Le déguerpissement et la compensation de ses personnes va commencer incessamment. Le démarrage des travaux est attendu dans les prochains jours. Ce retard peut avoir des impacts mais nous allons prendre des dispositions pour que les travaux aillent jusqu’ à leur terme, le délai d’exécution initialement prévu est de 18 Mois», a-t-il déclaré Guy Blaise Ouaby.

Pour plus de transparence dans les informations, le Responsable de l’Aviation Civile donne une idée nette sur le montant et les entreprises en charge du projet. « Le montant initial était de 4.900.000.000 de francs CFA. On vient d’avoir un financement additionnel d’environ 1.800.000.000 de Francs CFA pour la mise en œuvre du volet social qui est de faire déguerpir les personnes de cette espace. Le montant total de ces travaux s’estime en termes de milliards. S’agissant des entreprises qui vont exécuter le projet, il y en a deux : L’entreprise Française SOGIA –SATOM qui a la charge de la construction du mur en béton et l’entreprise SNCNBA qui aura la charge de construire une partie en fer à béton », a relevé Guy Blaise Ouaby.

La population, et les jeunes en particulier, ont les yeux tournés vers ce projet offrant des opportunités d’emploi et de revenu.

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE