UE: un soutien de 382 millions d’euros pour la République centrafricaine

UE: un soutien de 382 millions d’euros pour la République centrafricaine

14
PARTAGER

L’Union européenne (UE) concrétise son soutien à la population centrafricaine en agissant en faveur de la consolidation de la paix et du développement économique et social. Neven Mimica, Commissaire européen chargé de la coopération internationale et du développement et Félix Moloua, ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération de la République centrafricaine, ont signé mercredi à Bruxelles un programme de soutien pour la République centrafricaine, s’élevant à 382 millions d’euros pour la période 2014-2020.

Neven Mimica a souligné: « Six mois après la Conférence international des donateurs pour la République centrafricaine qui a mobilisé plus de deux milliards d’euros, l’Union européenne accélère son engagement auprès des autorités et du peuple centrafricains pour répondre aux besoins prioritaires du pays. Au moment-même où le pays est secoué par une recrudescence de la violence, l’Union européenne réaffirme par la signature de ce programme de 382 millions d’euros qu’elle est et restera le partenaire principal de la RCA sur le chemin vers le développement durable et inclusif ».

Concrètement, les trois secteurs d’intervention prioritaires bénéficiant de ce soutien sont: la gouvernance économique et le social (notamment l’éducation et la santé); la réforme du secteur de sécurité et la gouvernance démocratique; la résilience rurale et la création d’emploi.

Ce soutien s’inscrit dans la mise en oeuvre des engagements pris par l’UE lors de la Conférence de Bruxelles pour la Centrafrique en novembre 2016. Il permettra à la République centrafricaine, dont les besoins sont conséquents et persistants, de concrétiser des appuis en faveur de la restauration du contrat social et de la réforme du secteur de la sécurité.

Une grande partie du montant de ce soutien, ainsi que plusieurs contributions apportées par la communauté internationale, transiteront par le fonds fiduciaire Bêkou pour la Centrafrique. Ce fonds a été créé il y a deux ans par l’UE, plusieurs Etats membres (France, Allemagne, Pays-Bas, Italie) ainsi que la Suisse. Ce fonds a déjà profondément changé la vie de plus d’un million de personnes en leur permettant de bénéficier de consultations médicales, de vaccinations, de formations à l’entreprenariat destinées aux femmes et d’emplois.

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE