RCA : accès difficile à l’eau potable

RCA : accès difficile à l’eau potable

14
PARTAGER

A Bangui la capitale centrafricaine, la SODECA, société de distribution d’eau n’arrive pas à desservir l’ensemble des quartiers en eau potable.
En cause, la vétusté de ses équipements et installations qui font qu’une grande partie de la population n’a plus facilement accès à l’eau courante.

Des centaines de familles sont obligées de passer toute une nuit devant des bornes fontaines pour attendre l’arrivée de l’eau. D’autres parcourent trois ou quatre kilomètres avec des charrettes à la recherche de l’eau potable devenue une denrée rare.
A certains endroits, plus aucune goutte d’eau ne tombe des robinets, surtout pendant la saison sèche.
Au quartier Damala par exemple, dans la commune de Bimbo à la périphérie ouest de Bangui, l’eau de la SODECA n’a pas coulé des robinets depuis plusieurs mois.
Les hôpitaux affectés
Ce problème d’eau va jusqu’à perturber le bon déroulement de certains services essentiels dans les zones concernées. C’est le cas de l’Hôpital de l’Amitié sis au quartier Foûh dans le 4e arrondissement. Les parents des malades hospitalisés dans ce grand centre de référence éprouvent d’énormes difficultés pour s’approvisionner en eau potable.
La situation est préoccupante dans d’autres provinces où la société nationale de distribution d’eau n’existe que de nom.
Devant l’incapacité de l’Etat à résoudre ce problème, le CICR, OXFAM et la Plateforme religieuse, ont financé des projets d’installation des kiosques fontaines dans les quartiers pour offrir de l’eau potable à la population.

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE