Centrafrique : Les réfugiés centrafricains à Kentzou attirent l’attention du gouvernement sur...

Centrafrique : Les réfugiés centrafricains à Kentzou attirent l’attention du gouvernement sur leur volonté de rentrer

12
PARTAGER

KENTZOU — Les réfugiés centrafricains au Cameroun précisément à Kentzou se plaignent de leur condition de vie. Ces derniers ont exprimé leur volonté de rentrer lors d’une rencontre avec l’ONG Internews en mission dans le pays dans le cadre du projet Connect, qui consiste à connecter les citoyens et réfugiés centrafricains aux reformes nationales.

Des informations recueillies auprès de Seid Fachir, refugiée centrafricaine à Kentzou depuis trois ans, les centrafricains qui se sont réfugiés au Cameroun vivent dans des conditions déplorables. « Nous ne sommes pas campés comme les autres réfugiés. Ici, nous louons les maisons avec nos propres frais. Bien sûr que le HCR nous fournit des vivres mais cela n’est pas suffisant. Nous ne vivons pas comme chez nous en Centrafrique », a- t- elle regretté.

Pour cette dernière, ils sont coupés des informations sur la RCA. « Nous nous informons qu’à travers ceux qui viennent du pays. Mais nous aimons bien qu’on nous dise que tout est maintenant calme et qu’on peut rentrer chez nous sans inquiétude. Nous sommes prêts pour rencontrer si, le gouvernement nous construit quelques tentes à la place de nos maisons détruites. Je remercie l’ONG Internews pour le partenariat qu’il est en train de faire avec les radios d’ici, ce qui nous permet d’avoir les informations de notre pays », a-t-elle relaté.

Abdoulazize Ali habitait la ville de Berberati à l’ouest de Centrafrique, il se plaint de la condition dans laquelle il étudie contrairement dans son pays. « Je suis en classe de 3ème. Ici, je vais à l’école du matin au soir, alors qu’à Berberati, nous avons des temps de permanence. Donc, j’ai dû abandonner par faute de moyens, parce qu’au début c’était le HCR qui nous payaient l’école mais ils ont lâché pour financer d’autres activités », a-t-il expliqué avant de féliciter le projet connect qui d’après lui, va leur permettre de suivre de près l’évolution de la restauration de la sécurité et de la paix en Centrafrique.

Ces réfugiés supplient le gouvernement de ne pas les perdre de vue et de penser à venir s’enquérir de leur situation. Une source proche du ministère des Affaires Sociales et des Actions Humanitaires a confié au RJDH que le programme du retour des déplacés est après les déplacés de l’intérieur du pays.

Les réfugiés centrafricains de Kentzou avoisinent 10.000 personnes réparties sur 52 villages vers l’Est du pays d’accueil.

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE