Centrafrique : Ferdinand Alexandre Nguendet accuse le gouvernement de complicité avec Ali...

Centrafrique : Ferdinand Alexandre Nguendet accuse le gouvernement de complicité avec Ali Daras

12
PARTAGER

BANGUI, 20 Avril 2017(RJDH) —le président du RPR Ferdinand Alexandre Nguendet a accusé le gouvernement de complicité avec les groupes armés, ce qui explique selon lui, le laxisme du gouvernement dans le processus d’arrestation d’Ali Daras et de ses hommes après les crimes commis. Propos tenus lors d’un point de presse ce 19 Avril à Bangui.

Ferdinand Alexandre Nguendet est porteur d’une pétition tendant à obtenir l’adhésion des centrafricains en vue d’arrêter Ali Daras qui sévit au centre et à l’est du pays. Son accusation contre le gouvernement est faite alors sa pétition lancée il y’a un mois a recueilli plus de 600 000 signatures.

La pétition de Alexandre Ferdinand Nguendet vise Ali Darass de l’UPC, Sidiki du mouvement 3R, Joseph Kony de la LRA et bien d’autres chefs de groupes armés.

Selon le président du Rassemblement pour la République(RPR), les dirigeants actuels sont complices  de ces chefs rebelles qu’il qualifie de criminels. « En ce moment, le pays est en train d’être occupé par des hommes de Ali Darass, et ces mercenaires venus du Tchad, du Sud-Soudan, du Niger, de la Mauritanie et bien d’autres pays. Et à 75 kilomètres de Bangui, des éléments de Ali Darass disposent des armes lourdes, mais pourquoi nous assistons à un silence complice des décideurs du pays », a dénoncé Alexandre Ferdinand Nguendet.

Le collectif auteur de cette pétition annonce la remise prochaine d’un mémorandum au secrétaire général des Nations-Unies pour l’arrestation des auteurs de crimes en République Centrafricaine.

RDJH

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE