Centrafrique : le basketball vit la pire crise de son histoire

Centrafrique : le basketball vit la pire crise de son histoire

15
PARTAGER

BANGUI–La République Centrafricaine n’aura pas la Wild Card pour participer à l’Afrobasket 2017 encore moins les éliminatoires de la Coupe du Monde 2019 en Chine. Une crise sans précédente qui nécessite un diagnostic et thérapie structurelle.

L’Exécutif de la FIBA Afrique a rendu sa conclusion hier, 18 avril dans l’attribution de la Wild Card (invitation). La Guinée Conakry et le Rwanda ont été retenus et participeront à l’Afrobasket 2017 dont le nom du pays organisateur n’est pas encore connu après le désistement du Congo Brazza. Pire, les Fauves de Bas–Oubangui seront aussi absents des éliminatoires de la Coupe du Monde 2019 qui débuteront en novembre prochain.

Cette décision n’est pas une surprise pour les centrafricains qui reconnaissent la régression de leur sport roi après leur sacre de 1987.

Pour que cette discipline retrouve sa gloire d’antan, le Président de la fédération de Basket-Ball, Isidore Embola a opté pour les Etats Généraux du Basket. Sur Facebook, Isidore Embola a rappelé à un internaute que « j’y travaille pour les Etats Généraux. Je suis en train de faire le tour de tous ceux qui aiment le basket au pays comme à l’extérieur du pays. C’est quelque chose de lourd et donc il faudrait bien s’y préparer. Le plus tôt ce sera cet été: juillet-Aout et nous y sortirons avec des recommandations qui serviront de feuille de route pour notre basket. J’ai opté pour le travail de consensus » peut-on lire sur le mur.

D’autres fans reprochent à la Fédération l’absence de stratégie de communication sur les grands événements, surtout son silence après l’élimination des Fauves à l’Afrobasket 2017 et la préparation des filles pour les prochaines compétitions au Gabon.

Jean Paul Enza a quant à lui dénoncé « la triche et la gabegie » qui minent ce sport. Un journaliste sportif a réclamé à la Fédération le bilan des éliminatoires de la Zone 4. « Jusqu’à quand le bilan de la zone 4 ? On attend la conférence de presse. Les 50 millions ne sont pas encore justifiés, le bilan n’est pas encore fait et voilà que comme les faits sont têtus, la FCBB veut encore en demander d’autres. Pourquoi les coaches Madozein et Darlan qui, pour moi, restent les meilleurs entraîneurs centrafricains, sont purement et simplement mis à l’écart ? » S’interroge – t –il.

Deux fois vainqueur de l’Afrobasket en 1974 et 1987, la République Centrafricaine peine à retrouver l’élite du basket africain et n’a aucun joueur évoluant en NBA. Des querelles intestines, la bonne gestion des ressources humaines et l’absence de stratégie dans la formation de jeunes pénalisent son redécollage.

La chance pour la RCA de participer aux éliminatoires de la Coupe du Monde 2019 réside dans le choix de la Côte d’Ivoire, de la Tunisie ou d’un autre pays déjà qualifié à l’Afrobasket 2017.

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE