Centrafrique : Une formation managériale au profit des entreprises et ONG nationales

Centrafrique : Une formation managériale au profit des entreprises et ONG nationales

15
PARTAGER

BANGUI, 19 Février 2017 (RJDH)…. Au moins 3 entreprises nationales sur 10 créées dans le pays résistent aux différentes difficultés. La raison réside dans l’absence d’organisation et la planification selon l’agence centrafricaine de la formation professionnelle et de l’emploi (ACFPE) qui offre un encadrement managérial aux staffs des entreprises et ONG nationales à Bangui.

Pour résorber le chômage, les entreprises sont au cœur du dispositif du plan de relèvement présenté à Bruxelles. Or, ces entreprises éprouvent des difficultés nées des événements mais aussi des problèmes de managements. En vue d’apporter une réponse structurelle aux problèmes qu’elles rencontrent, l’ACFPE préconise une formation pour le staff managérial des entreprises et des ONG nationales.

Selon Thierry Max Christian Zouma, directeur de la formation et conseil à l’ACFPE, les entreprises doivent résister dans la durée ce qui n’est pas le cas. « Une entreprise doit avoir 99 ans même au-delà, alors qu’en Centrafrique, l’espérance de vie des entreprises est faible et 3 entreprises sur 10 créées dans le pays survivent faute d’un plan durable et viable », a-t-il expliqué.

Selon Jean Pierre Douzima, directeur général de l’ACFPE, la mission de son institution est de relever le défi et gagner le pari de booster les entreprises. « Au moins 65 sessions de formations ont été organisées et qui touchent environs 1745 salariés des entreprises privées et organisations non gouvernementales. L’objectif est d’amener les responsables des entreprises à diagnostiquer, organiser et planifier leurs activités », a-t-il précisé.

Le problème des entreprises va au-delà des frontières et qu’il faut une solution qui cadre bien aux problèmes des entreprises centrafricaines surtout que le PIB du continent est prometteur, selon Armand Drouillard-Goin un formateur de l’AGIR présent à cette rencontre.

La formation qui regroupe au moins quarante responsables des entreprises et ONG nationales prendra fin vendredi prochain à Bangui.

RDJH

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE