Centrafrique : Football et Basketball priorisés au détriment des autres fédérations sportives

Centrafrique : Football et Basketball priorisés au détriment des autres fédérations sportives

8
PARTAGER

Bangui — Une discrimination dans le traitement des disciplines sportives. Un constat du RJDH relève que les sorties de certaines fédérations sont privilégiées au détriment des autres.

Le football et le basketball sont les deux disciplines sportives dont les sorties sont privilégiées par le gouvernement, selon un constat fait ces derniers temps par le RJDH.

Le volleyball centrafricain a pris part par son propre moyen au tournoi sous régional à Yaoundé en décembre dernier, alors que gouvernement n’a pas décaisser les 3 million de Fcfa sollicités. Le handball, le judo, nanbudo, la boxe ont fait aussi cette triste expérience. Le taekwondo et le tir-à-l’arc ont été récemment victimes de cette pratique.

Les pratiquants du taekwondo qui devraient se rendre à Dakar au Sénégal pour une compétition continentale la semaine dernière, n’ont pas pu à cause de la disponibilité des fonds. Le gouvernement avait déclaré ne pas avoir les moyens pour financer ce déplacement dont le budget tourne au tour de 10 million. Comme pour contredire ce fait, ce même gouvernement a financé le déplacement de l’équipe nationale de football au Maroc courant mars, et, a octroyé 50 millions pour l’organisation du tournoi de la zone IV de Fiba-Afrique à Bangui.

La participation de l’équipe nationale de football dans les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations tourne autour de 100 à 300 million par match, a été assumée par le gouvernement.

Les nouveaux bureaux des fédérations de football et de basketball, mis en place après leurs Assemblées Générales, respectives ont été régulièrement reçus au plus haut sommet de l’Etat, ce qui n’est pas le cas pour les autres fédérations sportives.

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE