Centrafrique : Face à la capacité de la RCA d’absorber les aides...

Centrafrique : Face à la capacité de la RCA d’absorber les aides internationales sans corruption, Henri Dondra prend les devants

20
PARTAGER

Bangui– Les promesses de dons par des donateurs internationaux le 17 novembre dernier a Bruxelles, un fantasme ou un réalité, car jusque la, á part la poussière qui poudroit, et l’herbe qui verdit, rien n’est encore venu. néanmoins, Henri-Marie Dondra, le ministre des finances d’anticiper et de rassurer sur une mauvaise utilisation de ces fonds par les politiciens centrafricains, fort réputés d’être des détourneurs des aides internationales, á l’exemple de Catherine Samba-Panza, qui ne s’était pas embarrassée pour détourner à son profit, partie des dons angolais et tchadiens.

Le ministre centrafricain des finances et du budget Henri-Marie Dondra, conscient de la sale réputation de la classe politique centrafricaine, anticipe les possibles rumeurs de détournements de fonds, en mettant en place, un plan d’absorption des fonds promis à Bruxelles, dans la plus grande transparence.

Sa déclaration :

“S’agissant des annonces de Bruxelles comment ces fonds seront-ils mobilisés ? Nous avons déjà commencé la mobilisation des annonces qui ont été faites à Bruxelles, notamment de la convention faite avec la Banque Mondiale, et le versement à l’état d’une aide budgétaire de près de 12 milliards de F CFA. Je viens de lancer la mise en place d’un Secrétariat permanent pour cela.

Ce Secrétariat i sera chargé justement de profiter d’aide d’experts.

J’ai reçu déjà les consultants en charge de ce sécréterait permanent, donc, on va faire un travail formidable avec les différents secteurs, avec les différents ministères, pour pouvoir commencer la mobilisation de ces fonds.

Des dispositions sont prises déjà à ce niveau, pour que toutes les annonces faites au niveau de Bruxelles soient complètes.

Parce qu’on a assisté dans des pays où il y a eu des annonces, mais après il n’y a pratiquement rien eu. Donc nous sommes en train de travailler pour cela et il y’aura des experts internationaux, et bien sûr des experts nationaux, et nous travaillerons ensemble sur cet aspect de la question.”

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE