Température : viols par des Sangaris en RCA, quand la France intimide...

Température : viols par des Sangaris en RCA, quand la France intimide les victimes !

21
PARTAGER

Bangui– J’ai refuse de couvrir le 27e sommet France- Afrique au Mali, désobéissant á ma direction, car je me refusais d’y voir Touadéra ne ratant pas une occasion pour se promener, aller y faire le griot aux pieds de François Hollande. Le terme “sommet France- Afrique” est déjà en soi très insultant pour les africains. l’Afrique vue de paris n’est qu’un grand village ? les rapports d’état á état n’existent pas ? aussi passage á Bangui pour ce qui suit.

a justice française qui blanchit tous les violeurs soldats de la Sangaris en Centrafrique, ce n’est pas vraiment le sujet primordial de Faustin Touadera, au même titre que les viols des soldats dits de paix de l’ONU – MINUSCA. Contrairement aux mensonges de Vladimir Monteiro, son porte parole, les viols de mineurs par des MINUSCA ont tous été systématiquement étouffés par cette institution, au point même de déranger la maison mère à New York.

A mundju a ga ti tene na ë ti kanga yanga ti ë na ndô ti ye so a passé ! – Des blancs sont venus pour nous dire de nous taire sur ce qui s’est passé

Ceci est la parole d’une petite adolescente de 16 ans, violées par trois fois par des Sangaris au désormais fameux check point de M’Poko. Et que les centrafricains qui s’en foutent le sachent, cette enfant ne se prostituait pas, elle vendait juste des fruits au camp M’Poko quand des soldats français l’ont happée pour la violer en bande.

Les blancs dont elle parle, ce sont les gendarmes français de la prévôté, censés être venus il y a deux ans pour enquêter sur cette sale affaire. Et d’enquête, ils n’auront passé leur temps à Bangui qu’à faire taire les victimes. Et comme le dit le papa de cette pauvre gamine : “De toutes les façons, ces gens là ne sont plus là, ces violeurs ont tout de suite été rapatriés en France. leur justice dit qu’il ne s’est rien passé ? Et ma fille là, elle a inventé tout ça ? L’UNICEF le sait, moi-même je suis allé le leur dire”.

Comme le dit Delphine Lecoutre, polititologue africaniste sur son Twitter : “L’absence de législation, plus, de mécanismes de protection des témoins et des victimes est un frein au fonctionnement de la justice pénale en Centrafrique.”
x
UNE COUR PENALE EN CENTRAFRIQUE ?

x
Il n’y a pas de justice en Centrafrique, non pas par manque de moyens, mais par absence de volonté politique.
Faustin Touadera qui a volé les dernières élections présidentielles – ce que à loisir son adversaire Dologuélé ne cesse de clamer – n’a absolument pas intérêt à ce que cette institution soit mise en place.
X
Car si cette dernière va au bout, il devrait s’expliquer sur ses raisons de faire libérer de prison des criminels Anti-Balaka, au même titre de son blanc seing accordé au chef des 3R pour soit disant l’aider à rétablir la paix dans la Nana-Mambéré et l’Ouham-Pendé !
X
Probable que cette cour pénale voit le jour, mais ce sera comme pour les dernières élections générales en Centrafrique, DU FOUTAGE DE GUEULE !

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE