Interconnexion des Réseaux Electriques et projet Chollet : Le Cameroun, le Congo...

Interconnexion des Réseaux Electriques et projet Chollet : Le Cameroun, le Congo et la RCA en phase

68
PARTAGER

La signature le 28 décembre 2016 à Yaoundé du protocole d’accord relatif aux études de l’interconnexion des réseaux électriques et au barrage hydroélectrique de Dimoli en République Centrafrique, et la réunion du Comité inter-Etats de Pilotage du Projet de construction de la centrale Hydraulique de Chollet, montrent à suffisance la volonté de ces pays de la sous région de trouver des solutions durables aux problèmes communs.

Le Cameroun, le Congo Brazzaville et la République Centrafricaine ont décidé de se mettre ensemble pour faire face aux problèmes énergétiques qui minent leurs pays respectifs. D’abord le Projet Chollet, soutenu par les Présidents congolais Sassou Nguesso et camerounais Paul Biya, qui en octobre 2010 avaient pris la femme volonté de réaliser ce projet structurant dont le caractère intégrateur pour la Sous-région Afrique centrale n’échappe à personne. Ce projet a pour but la construction d’une unité de production de 600 MW sur le cours inférieur du fleuve Dja, ainsi que deux lignes d’évacuation de l’énergie électrique produite vers le Cameroun et le Congo. Il faut déjà noter l’affectation effective par le Cameroun de crédits alloués au projet d’un montant de 1 090 000000 de FCFA au titres des exercices 2015, 2016, et 2017. Et l’affectation par le Congo de crédits alloués au projet d’un montant de 950 000 000 FCFA au titre de l’exercice de 2017.

En 2017, les deux parties s’engagent entre autres, à mettre sur pied une stratégie de financement du projet.

Par ailleurs le Ministre de l’énergie et de l’hydraulique de la République du Congo, Serge Blaise Zoniaba, son homologue Léopold Mboli Fatran Ministre des Mines, de l’Energie et de l’Hydraulique de la République Centrafricaine et le Ministre de l’Eau et de l’Energie du Cameroun, Dr Basile Atangana Kouna, ont signé pour le compte de leurs gouvernements respectifs et après les très hauts accords de leurs Chefs d’Etats , le protocole d’accord relatif aux études de l’interconnexion des réseaux électriques existants dans les trois pays et du barrage hydroélectrique de Dimoli en République Centrafricaine. Des études de ce projet seront financées par la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale(BDEAC).

Ericien Pascal Nguiamba.

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE