Discours de son excellence, monsieur le président de la république, chef de...

Discours de son excellence, monsieur le président de la république, chef de l’état a l’occasion de la cérémonie de présentation des vœux de nouvel an au corps diplomatique

24
PARTAGER

Excellences, Messieurs les Chefs de Missions Diplomatiques et Consulaires,

Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations Internationales ;
Excellence Monsieur l’Ambassadeur, Haut Représentant de la République Française, Doyen du Corps Diplomatique.

C’est pour moi un réel plaisir et un honneur de vous recevoir ce jour au Palais de la Renaissance, Haut lieu et symbole de l’État à l’occasion de cette cérémonie de présentation des vœux du nouvel an.

Comme il est de tradition, je voudrais adresser à chacune et à chacun de vous, au nom du peuple Centrafricain ainsi qu’en mon nom propre, les vœux de bonheur et de plein succès dans vos missions respectives.

Je demeure convaincu que cette nouvelle année qui commence va impulser une nouvelle dynamique et un raffermissement des liens d’amitié et de coopération entre la République Centrafricaine et vos pays et institutions respectifs.

C’est ici l’occasion, de vous réitérer toute ma reconnaissance pour le soutien que vous ne cessez d’apporter à mon pays.

Toujours et encore, grâce à l’appui de la famille diplomatique et de la Communauté Internationale, nous avons pu organiser avec succès, la Conférence de Bruxelles, le 17 Novembre 2016 qui a abouti à des annonces fortes en vue du relèvement durable de mon pays et je vous en remercie infiniment. Par cet Acte, vous avez donné au peuple Centrafricain des raisons d’espérer.

Les engagements qui ont été pris à Bruxelles permettront au Gouvernement de s’atteler à la mise en œuvre des priorités qu’il s’est fixées et je voudrais encore compter sur votre disponibilité à nous accompagner pour la mobilisation des fonds promis indispensables à la mise en œuvre effective de ces priorités.

Excellences, Mesdames et Messieurs;

Le peuple Centrafricain en ouvrant une nouvelle page de son histoire, n‘aspire désormais qu’à la Paix, à la Sécurité, à la Restauration de l’Autorité de L’État, à la Relance Économique, à la Réconciliation Nationale, à la Justice et au respect des Droits de l’Homme.

En ce qui concerne la Paix et la Sécurité, l’impératif pour nous reste à mettre en œuvre très rapidement le programme du Désarmement, Démobilisation, Réinsertion et Rapatriement (DDRR) ainsi que la Réforme du Secteur de Sécurité (RSS) demeure aussi une préoccupation majeure pour le Gouvernement.

La restructuration des Forces Armées Centrafricaines (FACA) déjà en cours demeure l’un des objectifs principaux qui permettra de mettre en place une armée républicaine, pluri ethnique, apolitique et professionnelle.

C’est le lieu de remercier l’EUTM-RCA pour son encadrement ainsi que les pays amis qui ont bien voulu ouvrir leurs académies militaires à nos forces de défense et de sécurité afin de les faire bénéficier de leurs expertises.

Aussi, voudrais-je, réitérer notre appel, pour la levée totale de l’embargo sur les armes qui pèse encore sur notre armée nationale afin de lui permettre d’être véritablement opérationnelle et contribuer ainsi à vos côtés au retour définitif de la paix. A cet effet, je compte sur le plaidoyer de votre part auprès des instances internationales concernées.

Excellence, Mesdames et Messieurs,

Comme je l’ai souligné dans mon adresse à la Nation à l’occasion du nouvel an, malgré quelques progrès réalisés depuis le retour de notre pays à la légalité constitutionnelle, beaucoup de défis restent à relever

S’agissant de la Restauration de l’Autorité de l’Etat, elle commence à s’affirmer avec le retour progressif à la sécurité et la paix dans notre pays à travers le déploiement des services publics sur l’ensemble du territoire national.

La Relance Économique, indispensable pour le développement de notre pays implique la remise en état des infrastructures sociales, routières et énergétiques. Elle nécessite également la mise en place d’un système fiscal qui attire l’investissement privé étranger et exige d’opérer des choix d’investissement dans des domaines où la RCA possède un véritable potentiel, notamment l’agriculture, la forêt et les mines afin de créer de l’emploi pour nos jeunes. Nous nous y attelons.

En retour, je compte sur votre engagement à encourager les opérateurs économiques de vos pays respectifs à venir investir en République Centrafricaine et profiter ainsi des dividendes de la paix que vous avez contribué à asseoir.

A propos de la justice et des droits de l’homme, qui sont des valeurs cardinales énoncées dans la Chartes des Nations Unies et notre Loi fondamentale, cela implique la réhabilitation de l’institution judiciaire pour garantir le droit des citoyens et la lutte contre l’impunité.

A cet égard, convient- il de rendre opérationnelle la Cour Pénale Spéciale pour la RCA avec l’appui bien sûr de nos partenaires que vous êtes et représentez valablement ici. Et sur cette question nous sommes largement avancés sur le processus.

En ce qui concerne la Réconciliation Nationale, gage d’une République Centrafricaine unie et indivisible à travers le vivre ensemble au sein des communautés, chaque jour et sans relâche, nous donnons le meilleur de nous-même pour prôner et asseoir la cohésion sociale entre les Centrafricains.

La mise en œuvre des priorités du Gouvernement nécessite l’appui et l’accompagnement de la Communauté Internationale et des partenaires de la République Centrafricaine. C’est la raison pour laquelle votre présence à nos cotés est plus que nécessaire pour nous aider à atteindre lesdits objectifs.

Bonne et heureuse année 2017

Je vous remercie.

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE