La minusca va continuer a assurer la protection des civils en centrafrique...

La minusca va continuer a assurer la protection des civils en centrafrique en 2017

23
PARTAGER

Bangui – La protection des civils, la réduction de la présence et la menace des groupes armés, ainsi que l’appui à la restauration de l’autorité de l’Etat ont été au centre des actions de la force et la composante police de la MINUSCA au cours de l’année 2016. Au cours de la présentation du résumé des activités menées par la MINUSCA en 2016, sur Guira FM ce mercredi 28 décembre, les porte-paroles de la force et celui de la composante police de la MINUSCA, ont tour à tour présenté les importantes réalisations accomplies par les Casques bleus en vue de l’amélioration du climat sécuritaire sur l’étendue du territoire, conformément à son nouveau mandat (résolution 2301).

Dans cette perspective, le porte-parole de la Force, le lieutenant-colonel Clément Cimana, a indiqué que la protection de la population civile vient en première position au nombre des actions de la Force de la MINUSCA. Ceci, a-t-il dit, implique l’adoption d’un changement de posture, d’où le nouveau « Concept Opérationnel ». « La force a mis en application cette disposition en effectuant régulièrement des patrouilles, pédestres et motorisées, de jour comme de nuit, sans oublier des patrouilles aériennes », a-t-il ajouté.

Le Colonel Cimana a aussi souligné qu’au courant de l’année 2016, un total de 67 166 patrouilles, soit une moyenne de 184 patrouilles par jour, et près de 5624 heures de vols ont été effectuées par la Force de la MINUSCA à travers tout le pays, pour sécuriser la population. Les interventions diverses de ont permis à une moyenne de 1382 populations civiles d’être protégées par semaine, ce qui équivaut à environ 66 336 toute l’année.

Sur le volet de l’accompagnement sécurisé des convois commerciaux, le Porte-Parole de la Force a fait état de 16 532 véhicules escortés par la Force sur les trois grands axes.

Autres action de la Force de la MINUSCA, des opérations visant la restauration de l’autorité de l’Etat sur tout le territoire en 2016. Dans le cadre de la mise en œuvre de l’article 4 de l’accord de Bangui relatif au pré-DDR, « la Force de la MINUSCA, avec d’autres partenaires ont pu récupérer, à partir du 25 mai 2015, 149 armes fonctionnelles, 70 non fonctionnelles, 313 grenades, 1976 armes traditionnelles et 11 105 munitions », a précisé le Lieutenant-Colonel Cimana.

De son côté, le porte-parole de la composante police de la MINUSCA, le lieutenant Salifou Konseiga, a noté que la Force Militaire de la MINUSCA et les Forces Internationales, la Police MINUSCA ont travaillé en parfaite collaboration avec les Forces de Sécurité Intérieures centrafricaines en 2016. L’action quotidienne de la Police de la MINUSCA s’est traduite par des patrouilles de jour comme de nuit, y compris dans les camps de déplacés, la tenue de points stratégiques par des gardes statiques, la protection des hautes personnalités et des institutions de l’Etat. Les équipes mobiles et en colocation ont effectué 7295 patrouilles motorisées et 6637 patrouilles pédestres conjointes avec le Forces de Sécurité Intérieures. A cela s’ajoutent 2678 visites et rencontres avec les autorités administratives, coutumières et les populations locales réalisées à travers le territoire.

Enfin, pas moins de 30 formations ont été dispensées à 1326 éléments des Forces de Sécurité Intérieure, soit 621 de la Police et 705 de la Gendarmerie parmi lesquels, 283 femmes ont bénéficié de ces formations. Le plan de développement des éléments des Forces de Sécurité Intérieure 2016-2020 a par ailleurs été validé par le Comité stratégique, le 04 novembre dernier. A présent, le focus est porté sur la mise en œuvre de cet important outil de développement, qui prévoit, entre autres, la réhabilitation des écoles, le recrutement et la formation de 500 éléments des éléments des Forces de Sécurité Intérieure, soit 250 Policiers et autant de Gendarmes au cours de l’année 2017.

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE