Centrafrique : Axel Weigsheider la pépite du basketball bientôt aux Etats-Unis d’Amérique

Centrafrique : Axel Weigsheider la pépite du basketball bientôt aux Etats-Unis d’Amérique

39
PARTAGER

Le jeune meneur du club Abeilles, Axel Weigsheider, MVP de la saison passée intégrera un centre sport-étude aux Etats-Unis d’Amérique

Le jeune meneur du club Abeilles, Axel Weigsheider, MVP de la saison passée intégrera un centre sport-étude aux Etats-Unis d’Amérique. Agé de 15 ans, il figure parmi les trois meilleurs joueurs d’Afrique lors d’un tournoi organisé la semaine passée au Congo-Brazzaville.

La semaine dernière, un camp de basket a été organisé à Brazzaville (Congo) pour détecter de jeunes (15-18 ans) talents dont les meilleurs intégreront une université américaine et pourra jouer en NBA. Le Centrafrique a été représenté à ce camp par Axel Weigsheider.

A l’issu de la rencontre de ces jeunes talentueux basketteurs, Axel Weigsheider a été retenu dans le trio des meilleurs joueurs et intégrera prochainement un centre sport-étude aux USA.

MVP de la saison 2015-2016, son choix n’a pas surpris la Fédération Centrafricaine de Basket-Ball. Son chargé de communication, Magloire Nzapakette a déclaré que « nous ne sommes pas surpris de cet exploit, nous savons qu’il partait avec beaucoup de chances de son côté, on lui a juste prodigué quelques conseils ». Axel a été finaliste malheureux du play-off devant le club BEAC a marqué les esprits par son talent de meneur de jeu du haut de son 1,80 mètre.

Il sera à Bangui le samedi 31 décembre afin de se préparer pour intégrer son centre de formation aux Etats-Unis au détriment des clubs africains de Petro Athlético de Luanda en Angola, des Diables Noirs du Congo Brazzaville et certains clubs maghrebins qui ont souhaité le recruter dans leurs effectifs.

Issu d’une fratrie de basketteurs, ses deux frères jouent aussi au ballon orange dans le championnat de la ligue de Bangui. La Fédération Centrafricaine de Basket-Ball dit mettre tout en œuvre pour assumer son suivi.

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE