RCA : Le Ministre en Charge de l’Agriculture et du Développement Rural,...

RCA : Le Ministre en Charge de l’Agriculture et du Développement Rural, son Excellence Honoré FEIZOURE lance la campagne de commercialisation du cacao sur le territoire centrafricain

45
PARTAGER

En 1960, le cacao représente 15 % de son PIB, selon la Banque mondiale. Un secteur clé pour la politique de rélance économique lancée par le Ministre Honoré FEIZOURE. Le Cacao est l’un des produits de rente qui a fait la gloire de la République Centrafricaine dans les années 60 a été suspendu par la suite dans les activités agricoles à causes des réformes agraires de l’année suivante.

Aujourd’hui cette culture refait surface de manière officielle le 16 Septembre dernier lors d’une cérémonie de lancement de commercialisation de cacao à DEDE MOKOUBA, l’une des Sous Préfectures de la MAMBERE KADEI.

Notons que plusieurs organisations paysannes de la localité ont continué à pratiquer la culture de cacao et en commercialiser sur le territoire camerounais à vil prix. En effet, ces agriculteurs ne cessent de se plaindre des tracasseries douanières qu’ils rencontrent du côté des camerounais. Ce qui provoque, par la suite, un cri d’alarme de ces producteurs qui espèrent vendre leurs produits agricoles sur le territoire Centrafricain.

Aujourd’hui, c’est Chose faite car à DEDE MOKOUBA, le Ministre Honoré FEIZOURE en Charge de l’Agriculture et du Développement Rural vient de lancer la campagne de commercialisation du cacao sur le territoire centrafricain. Il a également promis aux producteurs de cacao que le gouvernement mettra tout en œuvre pour appuyer les groupements agricoles dans leurs activités.

Il est aussi important de souligner que le lancement officiel de commercialisation du cacao en Centrafrique par l’Office de Régulation de Contrôle de Conditionnement des Produits Agricoles (ORCCPA) démontre à suffisance que ce produit agricole va jouer un rôle important dans l’économie Nationale. Le prix indicatif du Cacao étant fixé à 1000 Francs CFA le kilo, chaque paysan qui vend le cacao, récolté sur 1 ou 2 hectares, pourrait empocher des millions de Francs CFA. Ce qui donne la possibilité d’augmenter les revenus de chaque ménage.

par Aristide Tossa

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE