Centrafrique : L’ex Présidente Centrafricaine C. Samba-Panza supervise les élections législatives au...

Centrafrique : L’ex Présidente Centrafricaine C. Samba-Panza supervise les élections législatives au compte de l’UA en Côte d’Ivoire

17
PARTAGER

BANGUI, 16 décembre 2016 (RJDH)–Après avoir dirigé la Transition en Centrafrique, l’ancienne Présidente Catherine Samba-Panza met son expérience au service de l’Union Africaine. L’institution régionale l’a mandatée pour présider sa mission d’observations des élections législatives de dimanche 18 décembre 2016 en Côte d’Ivoire.

Les ivoiriens seront le 18 décembre aux urnes pour élire leurs Députés. Pour la crédibilité de ce suffrage, des organisations régionales envoient des missions pour le superviser. C’est dans ce cadre que l’Union Africaine a mandaté l’ancienne Présidente de la Transition Centrafricaine, Catherine SAMBA- PANZA à Abidjan pour superviser ces élections à leur compte.

Arrivée à Abidjan hier, 15 décembre au titre de présidente de la mission d’observations de l’Union Africaine pour les élections législatives, grande était la joie de Mme Catherine Samba-Panza qui effectue pour la première foire cette fonction. Elle a salué la confiance que l’Union Africaine placée en elle en déclarant que « c’est une marque de solidarité dans le cadre du soutien au processus démocratique dans les Etats membres de l’union Africaine », a indiqué www.abidjan.net.

Dans la même journée, l’ancien N°1 centrafricain a été reçu par le Président de la Commission Electorale Indépendante, Youssouf Bakayoko au siège de la CEI à Abidjan. Youssouf Bakayoko a souligné que « tout est mis en œuvre pour que ce scrutin soit un succès à l’image de l’élection présidentielle et du Référendum », lit-on sur le même site.

Cette déclaration du président de la CEI ivoirienne a « rassuré » Mme Catherine SAMBA- PANZA, chef de la délégation de l’UA. Pour elle, « au regard des informations que nous avons reçues depuis notre arrivée, nous pensons que le travail effectué par la CEI est apprécié des partis. Nous connaissons vos défis, nous connaissons vos challenges et nous connaissons surtout la volonté de uns et des autres de faire avancer le processus », a-t-elle souhaité.

Plus de 1300 candidats sont en lice pour briguer les 255 sièges de l’Assemblée Nationale ivoirienne. Selon le Code électoral, le scrutin est à tour unique : le candidat qui a plus de voix est déclaré élu. Les enjeux du suffrage est grand pour les partis politiques. La majorité présidentielle regroupée dans le Rassemblement des houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) est divisée tout comme le FPI de l’ancien Président Laurent Gbagbo.

Catherine Samba-Panza a dirigé la Transition en République Centrafricaine du 23 janvier 2014 au 30 Mars 2016. Elle s’inscrit dans la droite ligne des anciens Chefs d’Etat africains qui après la fin de leur mandat sont au service de l’UA, notamment, l’ancien Président malien, Alpha Omar Konaré, le guinéen, Sékouba Konaté, Pierre Buyoya du Burundi, …

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE