Centrafrique : La Minusca dément son implication dans l’arrestation des leaders de...

Centrafrique : La Minusca dément son implication dans l’arrestation des leaders de la société civile

42
PARTAGER

BANGUI, 09 Novembre 2016 (RJDH)—La Minusca a rejeté les accusations qui font état de son implication dans l’arrestation mardi dernier de Gervais Lakosso et Marcel Mokwapi, deux leaders de la société civile, initiateurs d’une manifestation contre la mission. La position a été exprimée par Vladimir  Monteiro lors de la conférence de presse hebdomadaire de la mission.

Selon Vladimir Montéiro, l’arrestation des deux leaders de la société civile ne s’est pas faite sous pression de la Minusca, « que ce soit clair, l’arrestation de ces messieurs  a été faite par la police et l’OCRB dans le cadre d’un mandat d’arrêt de la justice centrafricaine. La Minusca ne fait aucune pression sur quelque dossier que ce soit » a-t-il expliqué.

La Minusca, selon son porte-parole ne fait que soutenir les décisions du gouvernement qu’elle doit accompagner, « la Minusca est là pour soutenir les autorités à travers la mobilisation des partenaires, à travers le renforcement des capacités en termes d’Etat de Droit, de justice et de gouvernance. La Minusca n’impose absolument rien », a-t-il déclaré. Vladimir Montéiro affirme que la Minusca veillera au respect des droits des arrêtés.

Gervais Lakosso  et Marcel Mokwapi sont arrêtés pour atteinte à la sûreté de l’État, trouble à l’ordre public, violence et destruction de biens. Ces arrestations interviennent 15 jours après la journée ville morte que ces deux ont initiée le 24 octobre dernier. Cette journée ville morte s’est soldée par des violences qui ont fait quatre morts et quatorze blessés, selon le bilan officiel.

RDJH

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE