Centrafrique : Calme précaire après l’attaque d’un village près de Grimari par...

Centrafrique : Calme précaire après l’attaque d’un village près de Grimari par les ex-Séléka

34
PARTAGER

GRIMARI, 28 octobre (RJDH) —- La ville de Grimari paniqué hier après l’attaque d’un village retrouve timidement son calme aujourd’hui, 28 octobre. Le démantèlement ce matin des barrières érigées par des ex Séléka sur l’axe Bambari-Grimari ne rassure pas la population qui est dans la psychose.

A huit (08) Km de Grimari, des combattants de l’ex Séléka ont attaqué hier, 27 octobre 2016 le village Biraka. Au lendemain de cette incursion armée, la ville est calme.

Cette tranquillité est confirmée par le Sous-préfets de Grimari, Ludovic Assana qui a indiqué que «  la ville est relativement calme mais les activités n’ont pas repris. La population est dans la psychose, les administrations et les établissements public et privés sont restés fermés depuis ce matin ».

Il a ajouté qu’après le forfait meurtrier des ex Séléka, « ces derniers sont sortis hier dans l’après-midi sur l’axe Bambari-Grimari où ils ont érigé une barrière alors que la Minusca était aussi présente. Informé de la situation, un groupe des Anti-Balaka venu de Bambari a réussi à les déloger et a démantelé les barrières ce matin».

Le Sous-préfet de Grimari, Ludovic Assana a indiqué que certains habitants se sont refugiés à la base de la Minusca par crainte des représailles.

Le village Birakia situé à 8 kilomètre de Grimari était attaqué hier par les ex-Séléka. Le bilan fait état de 11 morts, de plusieurs blessés et des maisons incendiées. Les blessés sont transférés à l’hôpital de Bambari pour recevoir des soins.

RDJH

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE