Cameroun : « La carte GIMAC est une carte bancaire d’intégration »

Cameroun : « La carte GIMAC est une carte bancaire d’intégration »

20
PARTAGER

Abaga Nchama Lucas, Gouverneur de la BEAC et Président du Comité de Direction du GIMAC au terme de l’Assemblée générale du Groupement Interbancaire Monétique de l’Afrique Centrale (GIMAC) est convaincu que l’outil est un carte bancaire d’intégration.

AFRIK.COM a accroché Abaga Nchama Lucas, Gouverneur de la BEAC et Président du Comité de Direction du GIMAC, au terme de l’Assemblée générale du Groupement Interbancaire Monétique de l’Afrique Centrale (GIMAC) qui a connu le lancement de la carte monétique intégrée « GIMAC » ce vendredi 21 octobre 2016 à l’Hôtel Sawa de Douala, au Cameroun. Entretien.

Afrik.com : Monsieur Abaga Nchama Lucas, qu’est-ce que c’est que le GIMAC ?

Abaga Nchama Lucas : Le GIMAC (Groupement Interbancaire Monétique de l’Afrique Centrale) est un Groupement d’Intérêt Economique (GIE) créé à l’issue de la Réforme institutionnelle du Système Monétique Interbancaire (SMI) de la CEMAC, le 4 juin 2012 à Douala au Cameroun.

Afrik.com : Quel est son objet principal ?

Abaga Nchama Lucas : Il a pour objet principal, la définition du cadre réglementaire, sécuritaire, ainsi que les aspects d’interopérabilité de la monétique dans la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) et d’une manière générale, toutes les opérations commerciales, industrielles, financières, mobilières et immobilières compatibles avec le statut de GIE, pouvant se rattacher directement ou indirectement à l’objet social ou à tous objets similaires ou connexes.

Afrik.com : Quelle est la mission première du GIMAC ?

Abaga Nchama Lucas : La mission première du GIMAC est de permettre, faciliter et garantir l’acceptabilité des moyens de paiement émis par un membre, par tous les autres membres établis en zone CEMAC, en toute sécurité et à moindre coût.

Afrik.com : Quel est le bien fondé de la Carte GIMAC ?

Abaga Nchama Lucas : La carte sous-régionale GIMAC, issue de la toute dernière technologie CPA EMV, déjà distribuée à des milliers de porteurs, consacre quant à elle, une grande première en terme d’offre locale de carte interbancaire dans la sous-région, accentuant ainsi la dématérialisation des transactions commerciales, avec un fort accent sur la réduction du cash et l’accroissement des entrées de devises. Cette carte fait de la CEMAC un espace de paiements et de règlements moderne, basé sur un outil qui a fait ses preuves ailleurs, conjugué à la multiplication des points d’acceptation GAB et TPE, ne pourra qu’accélérer le processus de croissance.

Afrik.com : Qui est concerné par ce nouveau dispositif monétaire ?

Abaga Nchama Lucas : Au-delà de la cinquantaine de banques de premier ordre à intégrer au GIMAC à l’horizon 2016, nous entendons également offrir la possibilité aux micro-finances, aux trésors publics et autres établissements publics ou privés, l’opportunité de procurer à leurs membres ou clients, la carte (gage de sécurité, traçabilité, épargne, e-commerce) en lieu et place du cash.

Afrik.com : Quels avantages les détenteurs de ce précieux sésame peuvent-ils avoir ?

Abaga Nchama Lucas : Cette carte permet ainsi à ses porteurs d’effectuer des opérations de retrait et de paiement sans frais sur ses terminaux et à moindre coût sur les terminaux des autres banques membres participantes au système. L’Interconnexion d’une banque au switch GIMAC permet à tout porteur d’une carte interbancaire GIMAC, de réaliser des transactions de retrait et paiement indépendamment de sa banque, dans toute la CEMAC à moindre coût.

Africatime

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE