Centrafrique : Le Directeur de l’école Castors appelle le gouvernement à sécuriser...

Centrafrique : Le Directeur de l’école Castors appelle le gouvernement à sécuriser les écoles de 3ème arrondissement

20
PARTAGER

Bangui,  1er  octobre 2016 (RJDH)- La sécurité des écoles dans les zones d’insécurité inquiète les chefs d’établissement,  Dieudonne Emery Kossingou, directeur de l’école Castors dans le 3ème  arrondissement, appelle le gouvernement à renforcer la sécurité au tour des établissements scolaires. L’appel a été lancé au cours d’un entretien accordé au RJDH à l’occasion du nettoyage de l’enceinte de l’école par la croix rouge locale.

A l’heure où la rentrée scolaire se prépare pour le reste des établissements scolaires qui n’ont pas eu la possibilité d’accueillir  les élèves le 19 septembre dernier, la sécurité reste la préoccupation de tous les partenaires et le gouvernement. Les chefs d’établissements scolaires veulent voir le gouvernement et ses partenaires prendre des dispositions concrètes pour sécuriser les enfants.

« L’année scolaire passée, nous avons terminé les cours au niveau de l’école Sica 2 dans le 2ème arrondissement, et cette année, comme nous avons constaté que certains habitants avoisinant l’établissement sont revenus, et certains parents nous ont demandé de reprendre, voilà pourquoi nous sommes là », a expliqué Dieudonné Kossingou, directeur de l’école Castors.

Pour lui, le corps enseignant est prêt à dispenser les cours, mais ils n’ont aucune garantie pour la sécurité des enfants et de l’établissement. « Nous demandons au Gouvernement et ses partenaires de sécuriser les écoles qui sont dans le 3ème arrondissement, car nous ne savons pas ce qui peut surgir. Actuellement, nous n’avons même pas de sentinelle, celui qui était là l’année passée est décédé, il faut que l’Association des parents d’élèves en recrute », a-t-il demandé

La croix rouge locale de 3ème arrondissement qui a fait le nettoyage pour un bon accueil des élèves ce lundi 03octobre, compte mener des activités de sensibilisation auprès des élèves et les enseignants sur l’insalubrité et l’hygiène pour éviter le choléra. L’école Castors n’a pas de robinet d’eau, et les installations sanitaires sont dans un état avancé de délabrement a fait remarquer un responsable des responsables de la croix rouge locale.

Cette initiative de la croix rouge locale intervient 12 jours après la rentrée scolaire pour l’année 2016-2017.

RDJH

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE