Etats Unis : Bilan de la réunion spéciale à l’ONU sur la...

Etats Unis : Bilan de la réunion spéciale à l’ONU sur la Centrafrique

24
PARTAGER

New York – Une réunion ministérielle consacrée exclusivement à la centrafrique se tenait vendredi dernier au siège de l’onu, afin de débattre des difficultés de ce pays dans son processus de paix et de réconciliation nationale

Convoquée par le Vice-Secrétaire général des Nations Unies, Jan Eliasson, au nom du Secrétaire général, y parcticipaient, bien évidemment Faustin Touadéra, mais également des partenaires clefs de la RCA, dont la France, les Etats-Unis, l’Union africaine, l’Union européenne, la Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), la Banque mondiale, et le Président de la configuration de la Commission de consolidation de la paix pour la RCA.

Faustin Touadéra a pu y réitérer son discours sur les progrès réalisés par son gouvernement dans la mise en œuvre de sa vision pour la stabilisation du pays.

Dans le communiqué de presse final paru ce Samedi, il est dit en résumé que : « Les participants ont salué la vision du Président Touadéra pour transformer le pays ainsi que ses priorités immédiates pour résoudre les causes profondes du conflit et favoriser le développement du pays à long terme. Ils ont encouragé les autorités centrafricaines à continuer leurs efforts en faveur d’une approche inclusive associant toutes les composantes de la société centrafricaine », a souligné le communiqué de presse. « Les participants ont également insisté sur l’importance d’actions concrètes pour obtenir des progrès rapides dans le processus de paix et la réconciliation nationale à tous les niveaux de la société, et pour permettre le retour des 468.000 réfugiés et des 384.000 personnes déplacées internes, afin qu’ils retrouvent leurs biens et leurs moyens de subsistance ».

Reconnaissant que la présence continue des groupes armés représente l’obstacle le plus immédiat à la stabilité et au redressement du pays, les participants ont encouragé les autorités centrafricaines à poursuivre leurs efforts pour mettre en œuvre un processus de concertation avec les représentants des groupes armés en vue de permettre le lancement sans délai du programme national de désarmement, démobilisation, réinsertion et rapatriement. Les participants ont souligné que ces efforts devaient aller de pair avec la mise en œuvre de réformes concrètes dans les secteurs de la sécurité, de la défense et de la justice.

Le Président Touadéra a présenté la proposition du gouvernement centrafricain de Cadre d’engagement mutuel entre le gouvernement centrafricain et ses partenaires internationaux, régionaux et bilatéraux. Il a réaffirmé sa volonté de finaliser le document pour la conférence des partenaires de la RCA et des bailleurs de fonds à Bruxelles le 17 novembre. Les participants ont salué ce Cadre d’engagement mutuel « comme un mécanisme important pour maintenir un haut niveau de partenariat stratégique entre la République centrafricaine et la communauté internationale ».

Les participants à la réunion ont exprimé leur préoccupation devant le manque de financement, entravant une réponse adéquate à la crise humanitaire en cours en RCA, avec 2,3 millions de personnes ayant besoin d’aide. Ils ont convenu de travailler ensemble durant les prochaines semaines, pour encourager de nouvelles promesses financières, notamment auprès de nouveaux donateurs potentiels pour la RCA. Ils ont enfin souligné la nécessité pour le gouvernement de mettre en œuvre des réformes structurelles dans le domaine de la gouvernance, de la décentralisation et de la gestion des finances publiques afin que ces fonds soient investis de manière efficiente.

Fatima K. LAMINE

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE