Le Président Faustin-Archange Touadéra aspire aux nouveaux engagements de la communauté ...

Le Président Faustin-Archange Touadéra aspire aux nouveaux engagements de la communauté internationale à travers la 9ème réunion du GIC-RCA

8
PARTAGER

Bangui – Le Président de la République Faustin-Archange Touadéra a estimé que la 9ème réunion du Groupe International de Contact sur la République Centrafricaine (GIC) est le lieu de rendre compte à travers un bilan précis des réalisations et des contraintes, d’annoncer les défis ainsi que les perspectives qui s’imposent, à l’ouverture de ladite réunion, jeudi, 25 août 2016, à Bangui.

L’objectif de cette réunion est de faire le point sur les initiatives antérieurement prises et les nouvelles orientations à donner au Groupe International de Contact sur la République Centrafricaine en raison des mutations enregistrées et qui sont caractérisées par l’élection d’un nouveau Chef de l’Etat.

Sur les questions sécuritaires, le Président Faustin-Archange Touadéra a reconnu que la dernière crise militaro-politique de mars 2013 avait réduit les capacités opérationnelles des Forces de Défense et de Sécurité, d’où les réformes amorcées par le gouvernement, avec l’appui de la Communauté Internationale.

« Toutes ces actions, a-t-il indiqué, ont amélioré de manière sensible la situation sécuritaire sur une partie du territoire national même si quelques défis tels que la restauration de la sécurité et de l’autorité de l’État sur l’ensemble du territoire, la levée de l’embargo qui limite les capacités des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) et fait perdurer la faiblesse de leurs capacités opérationnelles, par manque d’équipements, d’infrastructures et d’effectifs appropriés demeurent.

Dans le domaine humanitaire, Faustin-Archange Touadéra a signalé l’appui de la communauté internationale auprès des déplacés internes et des réfugiés, grâce à une assistance multisectorielle nécessaire à leur survie et qui a favorisé leur retour et leur réinsertion sociale.

Il a aussi fait savoir que pour préserver les acquis au plan humanitaire, le gouvernement a procédé à la relance des activités de soins de santé dans les formations sanitaires tant à Bangui qu’en provinces, que 65 Médecins et 76 personnels paramédicaux ont été redéployés dans les 16 préfectures.

S’agissant de la politique et de la gouvernance, le Président de la République a rappelé le processus électoral qui a été mené dans le respect des dispositions de la Charte Constitutionnelle de Transition. Les élections, a-t-il soutenu, ont permis le retour à la légalité constitutionnelle et au pays de retrouver sa place dans le concert des nations.

Abordant la question de la relance économique, Faustin-Archange Touadéra a pensé que la tenue des élections générales, l’amélioration sensible de la situation sécuritaire, le retour progressif du dialogue et de la cohésion sociale au sein des communautés et la reprise des activités économiques ont impacté positivement la situation économique et financière du pays.

Il a défendu que ces reformes ont touché la mise en place effective de l’Agence Centrale et Comptable du Trésor, la lutte contre la fraude fiscale et douanière, le redéploiement des régies financières à l’intérieur du pays, le renforcement des capacités de la Brigade Mobile de Surveillance et son implication dans la sécurisation du corridor Bangui-Beloko et le renforcement des contrôles fiscaux des grandes entreprises.

Sans méconnaître les conséquences dramatiques de la crise militaro-politique de 2012/2013, il a exprimé sa gratitude à l’endroit de ses pairs d’Afrique centrale ainsi que l’Union Africaine qui a pris le leadership de la question centrafricaine avec la création du GIC-RCA.

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE