Centrafrique : Des leaders de la société civile peu satisfaits par le...

Centrafrique : Des leaders de la société civile peu satisfaits par le bilan des cent jours de Touadéra

10
PARTAGER

BANGUI – Les cent jours de Faustin Archange Touadéra à la tête de l’Etat centrafricain, n’ont pas apporté des changements attendus. C’est la position de certains leaders de la société civile qui parlent de bilan peu satisfaisant.

S’intéressant à la sécurité, Gervais Lakosso, coordonnateur du groupe de travail de la société civile sur la crise centrafricaine, pense que le bilan des cent premier jours est décevant « notre appréciation n’est pas du tout bonne. En Centrafrique, la priorité, c’est la sécurité mais si vous observez bien, la situation sécuritaire demeure préoccupante voire alarmante. Cela veut dire que les cent 100 jours-là, n’ont rien changé, il n’ya pas eu la rupture annoncée. Le bilan est décevant » explique t-il. Ces cent jours de présidence de Faustin Archange Touadéra n’ont pas changé, selon lui grand-chose dans la situation des Centrafricaines.

Pour Gervais Lakosso, il ya déjà eu des ratés dans la composition du gouvernement. Il affirme qu’il n’ya pas eu d’effets des cent jours sur le quotidien des Centrafricains.

Le président de la République, selon Chantale Solange Touabena, coordonnatrice de la société civile, était attendu sur la question du réarmement des Faca. Mais elle estime que les efforts n’ont pas été faits dans ce sens. Elle pense que la machine ne démarre toujours pas avec le nouveau président « les autorités nationales doivent se réveiller. L’impression aujourd’hui, c’est que la machine ne roule toujours pas. Sur la question des Faca, nous appelons à un réarmement rapide » souhaite-t-elle.

Elu président de la République Centrafricaine le 1er mars 2016, Faustin Archange Touadéra est investi le 30 Mars de la même année. Il a franchi le cap des cent jours le 09 juillet 2016.

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE