Centrafrique : après l’assassinat de son chauffeur, MSF suspend ses activités dans...

Centrafrique : après l’assassinat de son chauffeur, MSF suspend ses activités dans le pays

14
PARTAGER

L’organisation internationale Médecins Sans Frontières (MSF) a décidé de suspendre ses activités pendant trois jours sur le territoire centrafricain suite à l’attaque contre son convoi ayant couté la vie à l’un de ses chauffeurs, le 17 Juin 2016 sur la route entre Sibut et Garambari, par des hommes armés non identifiés. Cette suspension des activités permet au personnel de MSF d’observer un deuil du chauffeur assassiné pendant trois à compter du 20 au 23 juin 2016. Les activités dites non essentielles ne visent pas les interventions d’urgence, selon les quatre chefs de Mission MSF en Centrafrique au cours d’une conférence de presse organisée le 20 juin 2016 à Bangui.

Selon les quatre Chefs de Mission MSF en Centrafrique Hollande qui sont intervenus au tour de rôle dans l’échange avec les journalistes, MSF va fonctionner à base d’un service minimum durant les trois jours de deuil permettant de répondre aux urgences. Cet échange avec les professionnels des médias est une occasion pour les responsables du MSF dont Frank Lepaul MSF France, Thierry Dumont MSF Suisse, Emmanuel Lampaert MSF Belgique, et Tim Tranter MSF de lancer un message fort à qui de droit. Ils appellent les groupes armés en Centrafrique de respecter les principes humanitaires.

« Médecins Sans Frontières travaille en République Centrafricaine depuis vingt ans et œuvre, , en faveur des populations en détresse en offrant des soins de base gratuits à tous ceux dans le besoin, sans aucune discrimination et dans une entière indépendance et impartialité. Nous demandons le respect des principes humanitaires et un garanti de sécurité permettant d’apporter nos aides à ceux qui sont dans le besoin », a fait savoir Emmanuel Lampaert, Chef de Mission MSF Belgique en Centrafrique.

Le 17 Juin 2016 sur la route entre Sibut et Garambari, un convoi de deux camions qui acheminait du matériel non médical et du carburant de Bangui vers les projets MSF de Bangassou a été pris en embuscade le matin vers 7h. Lors de la fusillade qui s’est suivie, le chauffeur d’un des deux camions a été tué pendant que les autres membres du convoi ont pu s’échapper dans la brousse.

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE