La situation sanitaire de plus en plus difficile au camp des déplacés...

La situation sanitaire de plus en plus difficile au camp des déplacés de M’Poko

8
PARTAGER

La situation humanitaire est encore préoccupante sur le site des déplacés de l’aéroport de Bangui en Centrafrique.

Récemment, Médecins sans Frontières (MSF) a réduit les critères d’admission dans son seul grand centre de traitement médical du site.

Certains déplacés se sentent « abandonnés » à leur triste sort.

Le site des déplacés de l’aéroport de Bangui M’Poko reste aujourd’hui le camp de fortune le plus peuplé de la capitale.

Malgré le retour à l’ordre constitutionnel dans le pays, plus de 20 000 déplacés y vivent encore. La situation humanitaire se dégrade de plus en plus avec la saison pluvieuse.

« C’est un peu difficile pour nous, les déplacés, certains ont des problèmes de santé et, en cas de besoin d’intervention urgente, il y a deux problèmes », témoigne Évariste qui vit avec sa famille sur le site.

Africatime

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE