La CPI condamne l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba à 18 ans de...

La CPI condamne l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba à 18 ans de prison

8
PARTAGER

Il avait été reconnu coupable, mais on ignorait encore la nature de sa peine. L’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba a été condamné, mardi 21 juin, à dix-huit ans de prison par la Cour pénale internationale pour des crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Riche homme d’affaires devenu chef de guerre, le Congolais a été déclaré responsable de la vague de meurtres et de viols commis par sa milice en Centrafrique entre octobre 2002 et mars 2003. Dans ce pays où ils s’étaient rendus pour soutenir le président Ange-Félix Patassé face à une tentative de coup d’Etat menée par le général François Bozizé, quelque 1 500 hommes du Mouvement de libération congolais (MLC) ont tué, pillé et violé.

C’est la première fois que la Cour condamne un chef militaire en vertu du principe de la « responsabilité du commandant », et qu’elle retient l’utilisation de viols et violences sexuelles en tant que crimes de guerre. Selon le verdict rendu en mars par la CPI, Jean-Pierre Bemba n’a pas pris « toutes les mesures nécessaires et raisonnables » pour éviter ces crimes alors qu’il disposait d’un « contrôle effectif » sur ses hommes.

Africatime

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE