Centrafrique : des éléments du FPRC chassent ceux de l’UPC aux Mbrès

Centrafrique : des éléments du FPRC chassent ceux de l’UPC aux Mbrès

27
PARTAGER

BANGUI—Des combattants du Front Patriotique pour la Renaissance de Centrafrique (FPRC), une des tendances de l’ex-Séléka ont chassé cette nuit de la ville des Mbrès leurs frères d’armes de l’Union pour la Paix en Centrafrique (UPC), une autre fraction de la même rébellion. L’information a été confirmée au RJDH par le maire de la ville, joint au téléphone.

Une équipe du FPRC de Noureddine Adam, lourdement armée est entrée dans la ville des Mbrès, dans la soirée du 20 juin a-t-on appris de sources locales. Selon le maire de la ville, les éléments de l’UPC de Alis Daras, se sont retirés de la ville, ce qui a permis d’éviter un affrontement « il n’y’a pas eu de combat entre les deux parties parce que les éléments de l’UPC ont fui en brousse dès l’arrivée de ceux du FPRC. Nous avons entendu seulement quelques tirs sporadiques à 19 heures mais après plus rien jusqu’à ce matin » a-t-il expliqué.

Un commandant du FPRC de Kaga Bandoro joint au téléphone par le RJDH a confirmé ‘l’arrivée des éléments de ce mouvement aux Mbrès, sans vouloir donner des précisions sur leur mission « il ya une équipe qui est envoyée aux Mbrès pour une mission précise mais je ne peux pas dire plus parce que c’est une affaire entre militaires » confie-t-il sous l’anonymat.

La ville d’après le maire est restée paralysée depuis l’entrée des éléments du FPRC et la fuite de ceux de l’UPC « la population des Mbrès est apeurée à cause de ces évènements bien que les combattants du FPRC ont tenté de nous rassurer. Les activités sont au ralenti par peur car nous ne savons pas ce qui peut arriver dans les heures qui viennent » relève-t-il.

La chasse des éléments de l’UPC des Mbrès par ceux du FPRC est signalée 24 heures après des accrochages entre les éléments des deux tendances de l’ex-Séléka dans les villes de Batangafo, Wandago et Kabo (nord du pays). Les rivalités entre ces deux mouvements frères (UPC-FPRC) surviennent après l’annonce le 23 mai dernier de la volonté des chefs d’état-major de quatre des cinq tendances de l’ex-Séléka de mettre en place un commandement unique.

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE