Centrafrique : Le collectif des réfugiés sensibilisé sur les mécanismes d’assistance...

Centrafrique : Le collectif des réfugiés sensibilisé sur les mécanismes d’assistance du HCR et de la CNR

5
PARTAGER

Bangui, 18 juin 2016 (RJDH)—Les représentants des réfugiés en Centrafrique ont été entretenus, le 17 juin dernier sur les mécanismes d’assistance du Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés(HCR) et de la Commission Nationale pour les Réfugiés(CNR). Cette activité s’inscrit dans le cadre de la journée Mondiale des réfugiés.

La sensibilisation s’est déroulée autour du thème  « Dialogue  protection et assistance en milieu urbain ». L’objectif est, selon le HCR et la CNR, d’apporter des précisions aux réfugiés sur l’assistance aux réfugiés et de présenter les trois solutions durables du HCR notamment le rapatriement, l’intégration et la réinstallation.

Gilbert Akizimana, coordonnateur du collectif des représentants des refugiés en Centrafrique, dit n’être pas satisfait des réponses données « je regrette que lors de cette réunion, aucune solution concrète ne soit présentée lors de cette réunion. Je ne suis pas alors satisfait mais nous sommes obligés de garder espoir » souligne-t-il. Le coordonnateur du collectif des représentants des refugiés en Centrafrique plaide pour la pérennisation de ce cadre de dialogue.

Yatte Jules Beda, administrateur principal de programme au HCR a fait savoir que la réinstallation des réfugiés ne dépend pas du HCR mais des pays d’accueil qui ont des exigences particulières. Pour lui, les choses sont compliquées par le manque d’information sur les mécanismes « c’est pour cela que cette réunion est convoquée mais, je pense que des possibilités d’intégration s’offrent aux réfugiés comme solution durable à leur situation »  explique-t-il.

Il rassure en ces termes « des efforts  sont en train d’être faits par le gouvernement  pour améliorer la situation des réfugiés en Centrafrique. Le pays est en train d’élaborer un cadre normatif pour que les droits des réfugiés soient inscrits dans la constitution centrafricaine » a annonce le responsable de programme au HCR.

Ervey Zouaka, Directeur des réfugiés Ruraux à la Commission Nationale pour les Réfugiés a promis des solutions rapides aux problèmes de papiers auxquels sont confrontés de nombreux réfugiés en Centrafrique « les cartes identité des refugiés sont en cours de signature. Les solutions ne sauraient tarder »a-t-il confié.

La République Centrafricaine compte aujourd’hui dix-huit mille (180000) réfugiés sur son sol.

RDJH

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE