Bangassou: le procureur déplore les conditions de fonctionnement du système judiciaire

Bangassou: le procureur déplore les conditions de fonctionnement du système judiciaire

4
PARTAGER

Le procureur de la République près le tribunal de Bangassou Nestor Gabin Maménéyaki a déploré les conditions dans lesquelles évolue le système judiciaire de la région. Il a appelé à une intervention

Selon le procureur de la République près le tribunal de Bangassou, le manque de personnel et de matériels sont les principales difficultés du système judiciaire de la région, « la justice est une chaine. Nous travaillons avec les policiers et les gendarmes. Malheureusement leur effectif est dérisoire ce qui ne permet pas de faire le travail comme le veut la loi. A cela s’ajoute le manque de matériel et de local », a fait savoir le magistrat qui précise que les audiences sont tenues au niveau de la mairie de Bangassou.

Selon Nestor Gabin Maménéyaki, il est difficile de respecter toutes les procédures en matière de poursuite « nous ne pouvons pas le faire parce que les OPJ qui sont censés mettre à notre disposition les résultats d’enquêtes et autres, ne sont pas en nombre. Les délais des gardes-à-vue sont difficilement respectés à cause de cette situation », regrette-t-il.

Le procureur a aussi déploré les conditions de détention des prisonniers « les personnes incarcérées sont victimes de plusieurs cas de maladies cutanées parce que les conditions de leur détention sont déplorables et inappropriées. Ces détenus sont parfois libérés, suite à leur état de santé lamentable. Les droits des détenus ne sont pas respectés parce que nous avons des difficultés énormes ».

Nestor Gabin Maménéyaki appelle les autorités à doter le système de moyen « nous travaillons dans les conditions que je viens de vous décrire. Nous attendons des autorités l’aide nécessaire afin que la justice fasse normalement son travail à Bangassou. La maison carcérale est en réhabilitation sur fond de la Minusca mais il faut plus de nos partenaires pour espérer garantir la justice à tous » souhaite ce dernier.

Selon le procureur, le vol, les violences basées le genre, l’escroquerie sont les délits récurrents dans la ville de Bangassou.

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE