La Ceeac veut une extension de l’Organisation mondiale de la santé animale...

La Ceeac veut une extension de l’Organisation mondiale de la santé animale en Afrique centrale

10
PARTAGER

(Agence Ecofin) – En marge de la tenue de la 84ème session générale de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) récemment à Paris, la directrice générale de cette institution Monique Eloit a reçu en audience, le secrétaire Général de la Communauté des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac), Ahmad Allam-Mi.

Ce dernier, après avoir présenté la situation qui prévaut en Afrique centrale en termes de risques d’apparition et de prévalence des maladies animales transfrontalières et zoonotiques, a plaidé pour la création du Bureau sous-régional de l’OIE pour l’Afrique centrale en vue de mettre en application la déclaration des chefs d’Etat et de gouvernement de la Ceeac prise à l’issue de la tenue de la XVIème session générale de cette institution à N’Djamena au Tchad le 25 mai 2015.

A ce sujet, la directrice générale de l’OIE après avoir recueilli l’avis de son conseil d’administration, est pour le moment très regardant, non seulement sur le budget de fonctionnement de son institution, mais également « soucieuse d’éviter les duplications ». Elle a indiqué que l’OIE répondra à cette déclaration de manière progressive. L’OIE accompagnera d’abord la Ceeac dans le cadre du fonctionnement du Centre régional de santé animale de l’Afrique centrale en collaboration avec la FAO et le Bureau inter-africain des ressources animales de l’Union africaine.

L’OIE plaidera aussi auprès des bailleurs de fonds pour l’identification, la formulation et le financement des projets et programmes qui peuvent être mis en œuvre dans le cadre de la protection de la santé et du bien-être animal en Afrique centrale dans l’intérêt des consommateurs.

S.A

Africatime

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE