Région Centrafrique : Touadera en visite à Bouar pour sa première sortie...

Région Centrafrique : Touadera en visite à Bouar pour sa première sortie en province

9
PARTAGER

BOUAR – C’est sous très haute protection onusienne que Faustin Touadera, accompagné de la Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général, Diane Corner et de diplomates s’est rendu Lundi dans la capitale de la Nana Mambéré. Ce qui constitue son premier déplacement en province.

Bouar, ville décisive pour l’économie centrafricaine, du fait de sa position stratégique et géographique par rapport au Cameroun, le président aura profité de son déplacement pour faire un mini résumé de son point de vue de la situation nationale, notamment sécuritaire.

“Nous devons nous mobiliser pour la paix. Il ne revient pas uniquement au gouvernement de la garantir, mais à tout le monde, à travers la réconciliation, le vivre ensemble, la volonté d’engager notre pays sur la voie du développement”, à-t-il déclaré.

Il a visité le Centre d’Instruction militaire et du Service civique national de Bouar. Pièce maitresse du processus de Réforme du secteur de la sécurité (RSS) dans la région, en ce qui concerne notamment la formation des militaires centrafricains, cet établissement étant au centre d’un vaste projet de réhabilitation pour lequel la MINUSCA a déjà réussi à collecter un million de dollars afin de démarrer les travaux préparatoires, comme l’indique Carole Baudoin, chef de la section RSS de la Mission.

Le processus DDR de la MINUSCA, une satisfaction pour Touadera, qui a déclaré aux rebelles ayant déposé les armes pour s’impliquer dans des activités sociales et pacifiques : ”Cette initiative est de bonne augure pour le processus de DDR. C’est un exemple et je vous félicite d’avoir pris les devants. Nous espérons que ces activités serviront d’exemple à d’autres localités”.

Enfin, la Nana Mambéré en pleine mutation, et donnée comme le symbole du retour de l’autorité de l’état, jouit de différents projets de modernisation, dont, la réhabilitation et de la Préfecture et des sous-préfectures de Bouar et Baoro, la réhabilitation du commissariat de police et celle de la salle d’audience du Tribunal de grande instance, comme le rappelle la cheffe du bureau de la MINUSCA de Bouar.

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE