Développement durable : Quinzaine de l’environnement : les activités lancées à Kayes

Développement durable : Quinzaine de l’environnement : les activités lancées à Kayes

2
PARTAGER

Le ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable sous le haut parrainage du président du Conseil social économique et culturel, Boulkassoum Haïdara, a lancé des activités de la Quinzaine de l’environnement. C’était ce samedi à Kayes, une région fortement marquée par le changement climatique et les feux de brousse.

La Quinzaine de l’environnement célèbre deux journées majeures, il s’agit de la date du 5 juin consacrée à la Journée mondiale de l’environnement, initiative du Programme des Nations unies pour l’environnement avec pour thème : “La lutte contre le commerce illicite de la faune et de la flore sauvage” et celle du 17 juin dédiée à la Journée internationale de lutte contre la désertification, initiative de la Convention cadre des Nations unies pour la lutte contre la désertification à comme thème : “Protégeons la planète. Restaurons les terres. Mobilisons-nous”.

La Quinzaine de l’environnement va s’étendre du 4 au 17 juin 2016. La cérémonie de lancement tenue à Kayes était placée sous le haut parrainage du président du Conseil social économique et culturel, Boulkassoum Haïdara. Il avait à ses côtés, la première Dame, Mme Kéita Aminata Maïga, le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Ousmane Koné et celui du Plan et de l’Aménagement du territoire, Sambel Bana Diallo. Les partenaires techniques et financiers étaient également représentés par Boubou Dramane Camara, coordonnateurs des PTF du groupe thématique environnement et changements climatiques.

Après les mots de bienvenue du maire de la Commune urbaine de Kayes, Abdoulaye Camara, le gouverneur de la région, Baba Hamane Maïga a salué les autorités pour avoir honorer la région de Kayes à travers le lancement de cet événement majeur pour la protection de l’environnement et la première Dame, Mme Kéita Aminata Maïga.

La région de Kayes, dira M. Maïga, dispose de 20 forêts classées pour une superficie de 258 250 ha et 9 réserves de faune pour une superficie de 288 746 ha avec une réserve de biosphère. Il a évoqué les conditions climatiques défavorables de sa région qui contribue de nos jours à la fragilisation de l’ensemble de ses écosystèmes et plus particulièrement les zones sahéliennes et sahélo-soudanienne. Il a conclu en invitant tous à lutter contre les changements climatiques car, selon lui, la vie sur la planète terre est sérieusement menacée.

Le représentant des PTF, M. Camara, a indiqué que cette Quinzaine est vue comme une opportunité de sensibilisation du grand public permettant de mener différents événement en faveur de la protection de l’environnement sur l’ensemble du territoire national. Il a dénoncé la recrudescence du commerce illicite de faune et de la flore sauvage. Il faut noter que les produits du braconnage représentent le 4è trafic illégal dans le monde après celui des stupéfiants, la traite des êtres humains et la vente des produits contrefaits. Pour chuter la demande accrue des produits illégaux, il a invité à un changement de comportement.

Le MEADD, Ousmane Koné a, d’entrée de propos, remercié les populations de Kayes, ainsi que les autorités administratives et politiques, les notabilités pour l’accueil et l’engouement suscité autour de cet événement. Il a remercié également la première dame pour avoir rehaussé de sa présence l’éclat de ce lancement de la Quinzaine de l’environnement. Il a profité de l’occasion pour saluer les PTF pour leur engagement et accompagnement de cette activité. Le parrain de la Quinzaine, Boulkassoum Haïdara, a reçu tous les honneurs de la part du MEADD.

Le ministre a rappelé les thèmes évoqués qui selon lui sont d’une grande pertinence sachant que plusieurs ressources animales et végétales sont compromises, aussi bien par les changements climatiques que par les actions anthropiques parmi leur exploitation abusive et incontrôlé de la flore et la faune, les défrichements abusifs, les feux de brousse, etc.

“Mobilisons-nous pour préserver la diversité biologique en protégeant les milieux naturels qui constituent à la fois en patrimoine économique et culturel. Mobilisons-nous pour faire de la lutte contre les polluants, une action permanente. Soyons donc responsables dans nos modes de production et de consommation”. C’est en ces termes que le MEADD a invité les uns et les à un changement de comportement pour la sauvegarde de la faune et de la flore.

Il a réitéré que notre pays respectera pour sa part du contrat les termes convenus de l’Accord de Paris sur les changements climatiques. Des sujets qui seront fortement évoqués lors de ses quinze jours d’intense activité, a conclu M. Ousmane Koné.

Le président du Conseil économique, social et culturel, Boulkassoum Haïdara, s’est dit très honoré pour avoir été choisi parrain de l’événement. Il n’a pas manqué de saluer la présence remarqué de l’épouse du chef d’Etat, présidente de l’ONG-Agir, Mme Kéita Aminata Maïga. M. Haïdara a invité les uns et les autres à la sauvegarde de l’environnement et réitéré tout son soutien au département de l’Environnement dans son combat contre la déforestation, le braconnage des espèces animales. C’est sur ses notes que le président du CESC a lancé les activités de la Quinzaine de l’environnement.

Cette cérémonie a été émaillée par la prestation d’artistes notamment Mahamadou Dembélé dit Dabara et des artistes locaux de Kayes. La visite de stand par la première dame a bouclé les activités de ce lancement.

Ousmane Daou

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE