Centrafrique : La plateforme des confessions religieuses désormais dotée des textes de...

Centrafrique : La plateforme des confessions religieuses désormais dotée des textes de base

9
PARTAGER

BANGUI – Une charte, un règlement Intérieur et un plan stratégique, sont-là les documents validés à l’issue de la 1ere session de la plateforme des confessions religieuses du 7 au 9 juin à Bangui. Des leaders musulmans et chrétiens ont échangé sur plusieurs questions touchant à l’avenir de la plateforme et aussi de l’avenir de la République Centrafricaine qui tend à sortir de crise.

Après deux ans d’existence, la plateforme des confessions religieuses de Centrafrique peut désormais rouler à partir des textes qui guident son fonctionnement. Ses textes de bas ont été adoptés ce jeudi à la Faculté de la Théologie Evangélique à Bangui par les représentants des églises et mosquées venus de tout le pays.

Pasteur Franco Mbaye, secrétaire général de l’Alliance des Evangéliques en Centrafrique (AEC) croit que cette Assemblée Générale constitutive ne fait que renforcer les objectifs fixés dès le début, « nous mettons l’accès sur la sécurité, la paix et on a même ajouté l’amour du prochain. Nous mettons l’accent sur l’Homme», a-t-il dit.

Plusieurs organes de la plateforme, qui n’ont jamais existé, ont vu le jour. On retrouve l’Assemblée générale, le comité de médiation qui regroupe les membres fondateurs, les antennes préfectorales, et la commission des jeunes et celle des femmes.

L’un des leaders de la plateforme, le pasteur Nicolas Guerekoyeme a noté que son organisation compte mettre sur pied des projets aux profits de la population. Selon les informations du RJDH, la plateforme envisage créer une station radio et des écoles d’enseignement général.

La plateforme des leaders religieux a vu le jour en fin 2012 au début de la crise. Elle a mène des actions auprès des populations touchées par la crise.

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE