Centrafrique: Faustin Archange Touadera à Bouar pour encourager l’autorité de l’Etat et...

Centrafrique: Faustin Archange Touadera à Bouar pour encourager l’autorité de l’Etat et la relance agricole

16
PARTAGER

Bouar—Le chef de l’Etat Centrafricain Faustin Archange Touadera, a effectué ce 06 juin à Bouar chef-lieu de la Nana-Mambéré un déplacement dans le but de de visiter le centre d’instruction militaire de Bouar au camp Leclerc, et remercier la population de la Nana-Mambéré suite à l’élection présidentielle. Le président a déclaré que « la période d’exception, la période de transition est terminée. Nous devons aujourd’hui, bâtir un nouvel État, un État de Droit »

Faustin Archange Touadera revient sur le but de sa visite en ces termes: « je suis venu visiter le Centre d’instruction LECLERC, qui est notre grand centre d’instruction militaire pour voir dans quelle condition il se trouve et m’assurer qu’il peut servir dans les jours à venir à la formation des éléments des forces armées centrafricaines. Je suis aussi venu, pour rendre visite et remercier toute la population de la Nana Mambéré pour la confiance qu’elle m’a témoignée lors des dernières élections présidentielles en m’élisant très massivement».

Le chef de l’Etat est revenu sur ses priorités, « la toute première priorité est la paix et la sécurité. Sans cette paix et cette sécurité, on ne pourra rien entreprendre. Le pays restera paralysé, il n’y aura aucune possibilité d’engager les programmes de développement. Mais, pour obtenir la paix et la sécurité, il nous faudra procéder au désarmement c’est-à-dire retirer les armes entre les mains des groupes armés les nombreuses armes qui sont en circulation sur le territoire national. Dans cette perspective, j’ai rencontré depuis plus d’un mois chaque responsable de groupe armé à qui j’ai expliqué la nécessité pour nous d’aller au désarmement dans la concertation », a-t-il rappelé.

Pour le président Centrafricain, le Gouvernement doit tout faire pour que le travail de la terre et que l’élevage reprenne, « je demande à nos frères éleveurs des différentes communes d’élevage comme celle de Niem Yelewa qui ont quitté le pays pour cause de la crise de revenir et reprendre leurs activités en toute sécurité. L’État va assurer leur sécurité », a-t-il, lancé.

Lazare Nambena, maire de la ville de Bouar se réjouit par rapport à cette visite et présente les difficultés que rencontrent la population de Nana-Mambéré, « cette visite témoigne l’attachement du gouvernement à la ville de Bouar qui est une ville stratégique qui fait frontière avec le Cameroun sur le corridor vital pour la RCA. Nous profitons de cette occasion pour présenter au gouvernement les problèmes cruels de la ville de Bouar qui sont l’eau potable et l’électricité », a-t-il dit.

Il s’agit d’une première visite de Touadera à l’intérieur du pays après son investiture du 30 mars 2016. Fridolin Ngoulou et Firmin Yaiman

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE