Chronique: Mon Afrique sur 4 angles

Chronique: Mon Afrique sur 4 angles

8
PARTAGER

Centrafrique : Catherine Samba soupçonné d’avoir détourné des véhicules centrafricains

Les nouvelles autorités centrafricaines envisagent de réaliser un audit de la période de transition selon Jeune Afrique.

Le journal panafricain Jeune Afrique, dans un article publié le 19 mai 2016, dévoile qu’«une cinquantaine de véhicules offerts par l’Angola dans le cadre de l’élection présidentielle se seraient ainsi volatilisés» de la République centrafricaine.

Selon le journal, des sources diplomatiques «soupçonnent des proches de Catherine Samba-Panza et de son Premier Ministre, Mahamat Kamoun, de s’être partagé le cadeau angolais et d’avoir stocké les voitures à Yaoundé».

En effet, l’Angola avait octroyé une aide de 10 millions de dollars à la RCA en mars 2014. L’aide angolais visait à soutenir le fonctionnement du Gouvernement de transition et répondre à la crise humanitaire dans le pays.

«La gestion de la mairie de Bangui, dirigée jusqu’au 6 mai par Hyacinthe Wodobodé, une proche de l’ex-Présidente de la transition, Catherine Samba-Panza, et de plusieurs dons de pays étrangers posent problème», informe le journal qui prend à témoin des sources diplomatiques.

Pour ces faits, les nouveaux dirigeants centrafricains «envisagent de réaliser un audit de la période de transition» dirigée par Catherine Samba-Panza. «Le président, Faustin-Archange Touadéra, souhaite également mettre fin au trafic de faux passeports mis en place à l’époque de François Bozizé et qui a perduré pendant toute la transition», conclut Jeune Afrique.

RDC : l’opposition parle de « génocide oublié » à Béni

« Nous sommes là pour dire notre colère et notre désapprobation par rapport au massacre de nos sœurs et frères de Béni. C’est inacceptable. Nous sommes en train de vivre un génocide en silence. C’est un génocide oublié dans le grand Nord. Il n’y a pas que Béni. Il y a Lubero, Butembo et Rutshuru ».

C’est la déclaration faite hier par le président de l’UNC et membre de la Dynamique de l’opposition, Vital Kamerhe. C’était lors au cours d’un point de presse tenu par l’opposition congolaise qui a dit son mal être face exactions de Béni.

Face aux cameras, le président de l’UNC a indiqué que l’opposition « se réapproprie le mémorandum de la société civile de Beni-Butembo-Lubero et va descendre sur place à Béni » pour compatir avec la population meurtrie de Béni.

A l’en croire, dans une lettre adressée au chef de l’Etat Joseph Kabila, la société civile de Beni, Butembo et Lubero a fait savoir que plus de 1 000 personnes ont été tuées dans ces trois territoires depuis le mois d’octobre 2014. Récemment, d’autres massacres ont été perpétrés dans la région notamment à Béni.

Algérie : 12 présumés terroristes éliminés en une semaine

Douze terroristes présumés ont été éliminés en une semaine en Algérie dont trois lundi au cours d’une opération militaire contre des terroristes dans le sud-est du pays. C’est du moins ce qu’a renseigné un communiqué, le ministère algérien de la Défense qui nous est parvenu.

« Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et grâce aux opérations menées par les forces armées dans la Wilaya de Bouira, à 125 km au sud-est de la capitale, Alger, un détachement de l’armée a éliminé lundi après-midi trois présumés terroristes », a indiqué le ministère.

Avant d’ajouter que ”cette opération, lancée le 17 mai dernier et toujours en cours, a permis d’éliminer 12 criminels et de saisir une quantité d’armes et de minutions”.

Egypte: 13 éléments extrémistes abattus dans des raids dans le Sinaï

Treize éléments extrémistes ont été tués lundi dans des raids des forces de sécurité contre leurs cachettes dans le Nord-Sinaï. L’annonce a été faite par l’armée dans un communiqué parvenu à notre rédaction.

Treize combattants extrémistes ont été tués lundi par l’armée égyptienne lors de raids menés contre des caches de combattants dans la province instable du Nord-Sinaï.

Cette opération a permis selon le communiqué qui nous est parvenu, la saisie d’armes, des munitions et des mines antipersonnel sur le site, et trois voitures ainsi que deux motocyclettes appartenant aux extrémistes.

Les opérations lancées par l’armée égyptienne dans la péninsule du Nord-est de l’Egypte font suite à une série d’attaques perpétrées contre les forces de sécurité.

Afrique360

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE