Centrafrique : Touadera met en place le haut commandement militaire

Centrafrique : Touadera met en place le haut commandement militaire

58
PARTAGER

BANGUI — Un décret présidentiel du 2 juin 2016 met en place le Haut Commandement militaire en République Centrafricaine. Plusieurs officiers de tailles vont dorénavant conduire la destinée de l’armée centrafricaine.

Selon le décret, le général de brigade Ludovic Ngaïfeï, est le nouveau chef d’Etat-major. Il a été sous-chef d’état–major sous le régime de François Bozizé. Il sera secondé par le Colonel Victore Yacoub, sous-chef d’état-major des armées, le lieutenant-colonel Ismaël Kouagou, sous-chef d’état-major, chargé de la planification et le lieutenant-colonel Isidore Ngreppe, un autre sous-chef d’état-major chargé des opérations.

Une autre figure de l’armée, Jean Pierre Dolle Waya, général de division et ancien chef d’état-Major à l’époque de Michel Djotodia devient inspecteur général des armées. Le commissaire général Guillaume Lapo, ancien chef d’Etat-major à l’époque de François Bozizé et ancien inspecteur général des armées sous Michel Djotodia est nommé secrétaire général du Conseil Supérieur de la Défense.

Le Directeur de cabinet au ministère de la défense est le colonel Malengué Papillon. Le grand chancelier à la présidence de la République est le général de brigade Bertrand Mamour.

Cette nomination est intervenue alors que les postes des chefs des régions militaires ne sont pas encore remaniés depuis la prise de pouvoir de Michel Djotodia le 24 mars 2013.

Plusieurs observateurs de la vie politique parlent déjà d’une « étape importante pour la restructuration des armées et le redéploiement des Forces Armées Centrafricaines », en dysfonctionnement depuis 2013

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE