Centrafrique: Les données du VIH chez les enfants inquiètent MSF

Centrafrique: Les données du VIH chez les enfants inquiètent MSF

6
PARTAGER

BANGUI, 10 Mai 2016 (RJDH)—MSF se dit inquiet par rapport à la prévalence du VIH au niveau des enfants en Afrique. L’ONG a appelé les dirigeants de l’Afrique de l’Ouest et du centre à intensifier la lutte contre cette maladie. Elle l’a exprimé dans un document publié le 09 mai dernier.

Le document de MSF commence par avancer le faible accès des enfants aux ARV « les taux terriblement bas de couverture en traitements antirétroviraux (ARV) pédiatriques en Afrique de l’Ouest et du Centre sont avant tout représentatifs du manque d’action existant dans la lutte contre le VIH/sida dans la région ». L’organisation appelle à la mise en place d’un plan de rattrapage qui puisse aider à augmenter l’accès aux ARV dans les pays où l’accès aux traitements reste faible.

Prenant le cas centrafricain, MSF précise que seulement entre 11 et 16% de femmes enceintes sont testées au VIH, ce qui signifie pour cette ONG que « de nombreuses femmes, dans l’ignorance de leur statut, demeurent à risque de transmettre le virus à leur enfant » peut-on lire dans le document.

Le document rappelle que seule la moitié des 119 sites offrant les services de prévention de la transmission de la mère à l’enfant, est aujourd’hui fonctionnelle en République Centrafricaine.

Selon MSF, « 1700 enfants sont infectés chaque année. Près des deux-tiers ne sont donc pas diagnostiqués et ont peu de chances de survivre », bien que l’UNICEF prenne en charge 500 tests par année.

MSF regrette le prix des tests de dépistage précoce qui, selon l’ONG n’est pas à la portée de tout le monde « un test de dépistage précoce coûte 57 dollars. Dans un pays où près de 62% de la population vit avec moins de 1,25 dollars par jour, ce prix est pour la majorité inabordable » signifie le document. MFS a fait cette publication au moment où se tient une réunion de haut niveau à Abidjan sur la question du traitement du VIH pour les enfants.

130.000 enfants vivent avec le VIH en Centrafrique, selon des données publiées par l’Unicef, le mois dernier. La transmission du VIH de la Mère à l’Enfant est de 12% selon les dernières enquêtes Mixte de 2010./

RDJH

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE