Centrafrique : Armel Sayo destitué à la tête du mouvement RJ par...

Centrafrique : Armel Sayo destitué à la tête du mouvement RJ par la base

7
PARTAGER

BANGUI, 29 avril 2016—Armel Ningatoloum Sayo est destitué de la présidence du mouvement Révolution Justice (RJ) basé dans le nord du pays. La décision a été rendue publique par le chef d’Etat major dudit mouvement, Raymond Belanga que le RJDH a pu contacter. 

La destitution de l’ancien ministre Armel Ningatoloum Sayo se justifie, selon Raymond, par les attitudes qu’il a adoptées depuis qu’il est entré au gouvernement.  Le chef d’Etat-major de RJ a confié au RJDH que Armel Sayo a coupé les liens avec la base qui ne peut plus supporter cette situation « depuis que Monsieur Sayo est entré au gouvernement, il a pris ses distances abandonnant les éléments qui se trouvent sur le terrain. Les cadres militaires qui sont avec les éléments n’ont aucune information sur ce qui se passe, c’est pour cette raison là que la base a décidé de le démettre de la présidence du mouvement » a expliqué Raymond Belanga.

Dans un document remis au RJDH, la base du mouvement parle de la transformation du mouvement en parti politique sans le consentement des éléments « le mouvement RJ est transformé en parti politique dénommé OPRJ (Organisation Patriotique pour la révolution et Justice sans informer les principaux lieutenants » peut-on lire dans ledit document.

Le leader de RJ, Armel Sayo n’a pas été disponible pour réagir à cette destitution. Mais un de ses proches contacté par le RJDH parle d’une procédure dénuée de tout sens « c’est un groupuscule manipulé qui tente de créer le désordre mais des dispositions sont prises pour contrecarrer ce désordre » a-t-il précisé.

Le mouvement Révolution Justice a été crée dans le nord du pays après le coup d’Etat de la Séléka en mars 2013. Il est composé essentiellement des jeunes de la région. Ce mouvement est signataire de des accords de Brazzaville et de Bangui.

RDJH

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE