Hausse du trafic entre le Cameroun, la Centrafrique et le Tchad

Hausse du trafic entre le Cameroun, la Centrafrique et le Tchad

12
PARTAGER

APA – Douala (Cameroun) – Le trafic des marchandises entre le Cameroun d’une part et la Centrafrique et le Tchad, d’autre part a augmenté en 2015 et dépassé le cap du million de tonnes, selon des statistiques publiées vendredi par le Port autonome de Douala (PAD).

Depuis 2013, le trafic entre le Cameroun et ses deux pays voisins dépourvus de façade maritime et dont plus de 80 pour cent du volume des marchandises passent par le port de Douala, était resté sous la barre du million de tonnes par an.

Cette situation était consécutive à «l’insécurité» dans la partie septentrionale du pays frontalier du Nigeria, et du Tchad où sévissent les terroristes de Boko Haram et dans la région de l’Est, qui partage une longue frontière avec la RCA, du fait des agissements des bandes armées dans ce pays.

Avec le retour progressif de la sécurité, l’on s’attend à une évolution du trafic tant « depuis quelque temps, on observe une instance activité commerciale et économique entre le Cameroun et la Centrafrique et le Tchad », affirme-t-on au PAD.

Ce trafic avec le Tchad et la RCA constitue cependant une infime partie des opérations d’import-export réalisées au port de Douala en 2015, année au cours de laquelle le trafic au sein de cette plateforme portuaire a augmenté de 4 pour cent, se situant à 11,3 millions de tonnes.

Africatime

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE