Beauté : Maggaly Nguema, élue Miss Cemac

Beauté : Maggaly Nguema, élue Miss Cemac

22
PARTAGER

Le week-end écoulé à Ndjamena au Tchad, Miss Gabon 2014 a été élue reine de la beauté de la zone Afrique centrale. C’était à la faveur de la première édition de ce concours.
Après sa performance au concours Miss supranational en décembre 2014 en Pologne, au terme duquel elle avait été élue 2e dauphine parmi 71 candidates venues de divers pays du monde, Miss Gabon 2014 n’a pas fini de surprendre et de gagner des lauriers. Alors que son règne tire à sa fin, Maggaly Nguema a été élue Miss Cemac 2015, le 11 avril courant à N’Djaména (Tchad). D’après les membres du comité Miss Gabon, si Maggaly Nguema a «devancé de très loin les autres concourantes» du Cameroun (Linda Gueyap Kamdem), RCA (Flora Aghali Habiba), Guinée équatoriale (Agnes Genenova), Congo (Eliane Mitsouba) et du Tchad (Elyse Dagosse), c’est en partie grâce à sa préparation et à l’état d’esprit dont elle fait montre depuis son élection comme reine de la beauté au Gabon.

Ce nouveau succès n’a pas manqué de susciter quelques commentaires pour le moins désobligeants sur les réseaux sociaux, portant sur la supposée «trop grande facilité» avec laquelle la candidate du Gabon a remporté sa victoire. Si certains, pour des raisons mystérieuses, ont supputé sur un supposé avantage accordé au Gabon par les organisateurs de ce concours de beauté qui était à sa première édition, d’autres ont estimé que Maggaly Nguema avait été opposée aux dauphines des cinq autres pays. «Faux !», a rétorqué la nouvelle Miss Cemac 2015, qui y a vu une volonté de nuire à son image. «Je tiens à recadrer les choses: à cette élection, la seule dauphine est la candidate du Cameroun, remplaçant la miss empêchée», a-t-elle affirmé. Selon elle, «toutes les autres candidates sont des miss de leurs pays». En cela, dit-elle, «(sa) victoire n’est donc pas négligeable», contrairement à l’appréciation que certains s’en font.

Africatime

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE