Centrafrique : toujours une insécurité persistante à la frontière centrafricano-camerounaise

Centrafrique : toujours une insécurité persistante à la frontière centrafricano-camerounaise

11
PARTAGER

Bouar– Sommes-nous dans la Nana Mambere en train de revivre le scenario du retour des tristement célèbres “zaraguinas” ou coupeurs de route qui sévissaient déjà dans la région il y a moins de 10 ans ?

Depuis la crise centrafricaine de 2013, le banditisme militaire transfrontalier et le vagabondage de multiples groupes de malfaiteurs ne cessent d’écumer l’axe Bouar – Baboua-Garoua-Boulaï sur le corridor Douala-Bangui.

Rares sont les semaines ou l’on n’enregistre pas des cas de braquage, d’enlèvements, et même d’assassinats. Hier Dimanche, un camion en provenance du Cameroun a eu un accident à quelques 27 km de Baoro. Le fait n’est pas passé inaperçu pour des brigands, qui immédiatement se sont précipités pour le piller.

Les villageois des alentours crient leur désespoir et accusent les Minusca de la zone de ne rien faire pour faire cesser ces exactions.

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE