Centrafrique : Parfait Onanga Anyanga rassure les nouvelles autorités du soutien de...

Centrafrique : Parfait Onanga Anyanga rassure les nouvelles autorités du soutien de la Minusca

10
PARTAGER

Bangui — Le représentant spécial du secrétaire général des Nations-Unies en Centrafrique, Parfait Onanga Anyanga a promis le soutien de la Minusca face aux groupes armés. Il l’a dit ce matin, lors de la conférence de presse hebdomadaire de la Minusca.

Les prochaines priorités de la Minusca, selon son chef seront fondées sur trois piliers « le premier pilier sera la protection des civiles et cela reste au cœur de notre mandat. On ne peut le faire sans réduire le niveau des violences dans le pays. C’est ça notre deuxième pilier. Le troisième, c’est la protection des institutions aujourd’hui toutes légitimes » a-t-il énuméré.

Face aux agissements des groupes armés Parfait Onanga Anyanga rassure le nouveau pouvoir du soutien de la Minusca « les actions des groupes armés dans le pays ne pourront pas aboutir à la déstabilisation des autorités. Les forces et la police de la Minusca seront toujours là pour soutenir les actions des nouvelles autorités. Quiconque rêverait de marcher sur Bangui ou de venir faire un coup d’Etat, rêve en plein jour et ça ne passera pas. Nous ne permettrons pas que les institutions qui ont été établies avec tant de peine soient remis en cause par des aventuriers » a-t-il déclaré.

Pour le chef de la Minusca, les actions de ces groupes armés ne sont que des actes de criminalité, de tensions intercommunautaires motivées par la recherche des richesses « la Minusca est en train de prendre des dispositions pour ces cas » promet-il.

Parfait Onanga Anyanga souhaite que le dialogue engagé par le nouveau président et les groupes armés puisse aboutir « il faudrait que le dialogue que le président a initié et le processus de la réforme du secteur de sécurité puissent réussir afin de réduire les violences dans le pays ».

Plusieurs groupes armés ont repris les violences à l’intérieur du pays alors que le nouveau président a ouvert des discussions avec eux dans le cadre du processus DDRR.

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE