Centrafrique: l’ombre de Nourredine Adam plane après Alkatim à Batangafo, Kabo et...

Centrafrique: l’ombre de Nourredine Adam plane après Alkatim à Batangafo, Kabo et Ndélé

79
PARTAGER

Le chef rebelle, membre de la coalition séléka de l’aile Djotodia, Nourredine Adam, fait son retour au Nord Centrafrique, précisément dans la localité de Ndélé, là où son frère d’arme, le soudanais Alkatim vient d’être chassé par la population de la dite localité.

Séjourné au Tchad, à N’djamena après une invitation spéciale du président tchadien Idriss Deby Itno, Nourredine Adam aurait bénéficié d’un soutien multiforme de son mentor tchadien avant de rentrer au Centrafrique. Selon les sources concordantes qui nous sont parvenues, Nourredine a quitté N’djamena par la voie terrestre en passant par Moundou, Doba et Sido là où il fait une escale pour recruter des combattants rebelles. A en croire la même source, Nourredine recrute les jeunes de 15 à 25 ans, notamment des jeunes peulhs voire ceux qui viennent du Darfour au Soudan. L’homme, d’après les conseils de Deby qui lui auraient été prodigués, doit faire son retour en Centrafrique pour déstabiliser le régime de Bangui, le seul moyen pour lui de tailler une place après le retour à l’ordre constitutionnel.

Avant de quitter Sido pour arriver de l’autre coté de la frontière en Centrafrique dans la ville de Moyenne-Sido, Nourredine à aligner plusieurs véhicules lourdement armés, en destination de la Préfecture de l’Ouham. Avant de quitter la Moyenne-Sido, Nourredine a envoyé une mission précurseur à Batangafo, Kabo et Ndélé, l’histoire de donner une alerte aux groupes armés qui contrôlent la région du Nord. Quelque jours plus tard, le sanguinaire, en compagnie de ses éléments ont pris la destination de Ndélé, en passant par le village Bangoran.

Contacté, un élément de la MINUSCA n’a pas confirmé l’information sur le retour de Nourredine et ses éléments vers Ndélé. « Nos éléments font des patrouilles dans la zone, nous n’avons pas encore des signes qui démontrent la présence effective de cet individu dans la localité. Une fois les aperçus, nous allons tenir informés nos chefs hiérarchiques au niveau de Bangui avant toute réaction », a indiqué cet élément de la MINUSCA.

Un habitant d’un village près de la ville de Moyenne-Sido, se dit témoin du passage d’une colonne de véhicules armés à destination de la ville de Batangafo. « Nous avions vus des véhicules armés, avec des hommes à bord. Ils ont pris la destination de Batangafo. Tout le monde a fait repli dans la brousse, en vue d’échapper à des éventuelles attaques contre les populations. », a souligné cette source tout en demandant aux autorités de Bangui d’envoyer des éléments FACA dans zone.

« le Gouvernement ne peut pas nous abandonner comme ça. On a pensé qu’avec le retour à l’ordre constitutionnel, nous allons vivre en paix. Mais, c’est le contraire. On souffre ici, on ne peut pas vaquer librement à nos occupations. Que le président Touadéra fait quelque chose pour nous », s’est indigné un chef du village de la localité.

A Bangui, les autorités de la MINUSCA ne se sont pas encore prononcées sur la menace de Nourredine Adam de retour dans les environs de Ndélé. Contactées, les autorités du Ministère de la Défense ne veulent pas se prononcer sur le dossier. Affaire à suivre…

Prince TOUABENA

abangui

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE